Genève 2018: ce drôle de pneu « vert » que présente Goodyear




le salon tout-terrain de taille XXL




Abenteuer & Allrad, le salon tout-terrain de taille XXL


Le salon Abenteuer & Allrad, qui a eu lieu du 15 au 18 juin 2017 dernier, a confirmé que cet événement international est bel et bien le plus grand spectacle mondial dédié au camping-car. L’aventure tourne à plein régime dans chacune des allées de ce salon qui ressemble plutôt à une grande fête regroupant 50 000 visiteurs passionnés, arpentant les différents chapiteaux de plus de 250 exposants sur 110 000 m² ! Quel que soit l’endroit où se posent nos yeux, nous sommes émerveillés par des véhicules tout-terrain aussi originaux que spectaculaires.

La cuvée 2017 a fait la part belle aux pickups 4×4, aux vans, aux fourgons et aux utilitaires entièrement aménagés pour prendre les routes et les pistes les plus incongrues en toute sécurité. Chaque véhicule possède une spécificité attrayante. Outre leurs tailles diverses, certains disposent de cellules amovibles, d’autres rapportées.




Beaucoup plus imposants, les camions aménagés en 4×4 sont une véritable attraction. Au volant d’un tel monstre de près de 20 tonnes, aucune route ne semble infranchissable qu’elle soit de sable, de pierre ou de boue. Véritable camping-car de prestige, ces camions 4×4 accueillent près de 500 litres d’eau claire, 800 litres de carburant ou encore 1 000 W de panneaux solaires ! De plus, l’intérieur est des plus fonctionnels avec un confort, lui aussi, hors-norme. Lit king size en capucine, coin repas agencé en carré tel un cockpit de bateau, nombreux rangements en hauteur, coin douche et toilettes… Tout est présent et donne une irrésistible envie de prendre la route pour partir au bout du monde. Dotés d’une base de porteurs Mercedes ou MAN, ces camions sont pharamineux. Toutefois, pour acquérir un tel engin tout-terrain et profiter d’un périple dans des conditions de confort et de luxe optimales, il vous faudra néanmoins débourser la somme de 400 000€ !

La compagnie explique que “ce luxueux véhicule d’expédition toutes routes motrices étonne par ses lignes sobres”. Le Global XRS 7200 est muni d’une télévision fonctionnant par satellite, une machine à laver ainsi qu’un sèche-linge, d’une salle de bains, mais aussi d’un emplacement pour du matériel lourd, comme une moto, à l’arrière. Action Mobil a conçu ce véhicule en utilisant des matériaux très robustes pour qu’il soit capable de résister à des conditions extrêmes, permettant à ses propriétaires de vivre en autarcie complète dans des endroits insolites, comme le désert par exemple.

camping-tank

Pour ce qui est de l’électricité, le camping-car possède un système fonctionnant grâce à une batterie en lithium-ion en plus de panneaux solaires positionnés sur le toit. La batterie permet de récupérer l’électricité générée lorsque le véhicule est en mouvement, et de produire de l’électricité fournie par l’énergie solaire quand il est à l’arrêt.


2-camping-car

3-camping-car

4-camping-car

5-camping-car

6-camping-car

7-camping-car

8-camping-car

9-camping-car

10-camping-car

12-camping-car

13-camping-car

14-camping-car

15-camping-car

16-camping-car

18-camping-car

20-camping-car

21-camping-car

 

Cette vidéo montre l’intérieur du Global XRS 7200 en détails : 

22-camping-car

23-camping-car

24-camping-car

25-camping-car

26-camping-car

27-camping-car

28-camping-car

29-camping-car

30-camping-car

32-camping-car

33-camping-car

34-camping-car

35-camping-car

36-camping-car

Ce camping-car parfait pour les amoureux du voyage représente toutefois un budget conséquent, il faut débourser entre 496 000 et 796 000 euros pour s’en procurer un. Pour l’instant, Action Mobil affirme avoir vendu environ 300 exemplaires. Cet incroyable véhicule nous fait penser aux caravanes originales qui offrent la possibilité de faire le tour du globe de la plus belle des manières. Seriez-vous prêt à vous aventurer au bout du monde à bord du Global XRS 7200ou préférez-vous un autre moyen de transport pour voyager ?

 

la roue électrique universelle pour votre vélo

GEOORBITAL, UNE ROUE ET VOTRE VÉLO DEVIENT VÉLO ÉLECTRIQUE

GeoOrbital

Les vélos électriques ont beaucoup évolué ces dernières années. Désormais, il suffit de fixer un kit sur un vélo classique pour récupérer un vélo électrique. Pratique ! Mais avec GeoOrbital, c’est plus simple encore. Fixez cette roue universelle à l’avant de votre vélo et vous n’aurez (presque) plus à pédaler !


Les créateurs de GeoOrbital sont d’anciens de chez SpaceX et Ford. Cette roue remplacera parfaitement votre roue avant, pour peu qu’elle fasse 26 ou 28/29 pouces. Avec sa batterie lithium-ion intégrée – qui se recharge lorsque vous pédalez, freinez ou dévaler une pente -, elle pourra vous transporter jusqu’à 32 km/h sur 80 km.

Modernité oblige, la roue offre un port USB, parfait pour recharger son smartphone, par exemple. Et le pneu ne sera jamais percé, grâce à un matériau très similaire à une mousse compensée. Malheureusement, cette assistance électrique pèse son poids : comptez entre 5 et 7,8 kg.


Les tous premiers modèles proposés sur via la campagne Kickstarter ont déjà été réservés mais il est encore possible de mettre la main dessus pour 649$ (560€). Les premières livraisons sont attendues pour Novembre 2016.

GeoOrbital : la roue électrique universelle pour votre vélo

Il y a quelques années de cela, le vélo électrique connaissait ses premiers succès, avec notamment la sortie en 2007 du Solex Electrique , le e-solex. En 2014, une boutique dédiée à cet engin post moderne ouvrait dans les quartiers branché de la capitale. Aujourd’hui on ne compte plus les déclinaisons électriques de vieux mythes : le dernier salon du deux roues à Milan EICMA 2016 présentait ce weekend l’Elettrica, déclinaison electrique du célèbre Primavera reprenant le meilleur  design de famuse la marque italienne de scooters. Bien entendu, on parle ici de budget à plusieurs milliers d’euros, et pour les bourses moins garnies heureusement, l’innovation progresse et nous vous présentons aujourd’hui GeoOrbital, promesse américaine de démocratisation du vélo electrique.

Le principe est simple : une propulsion avant vendue sous la forme d’une simple roue adaptable sur tous les vélos, y compris votre vieux VTT rouillé, pourvu que le diamètre des roues soit compris entre 26 et 29 pouces. Le principe a déjà été éprouvé en France avec le ROLLIN, qui présentait récemment un prototype de roue solaire !! Le Geo orbital de son coté offre une 32km en propulsion sans pédaler, et jusqu’a 50km en pédale d’assistance pour une roue de 26 pouces. Une plus grande autonomie est disponible dans sa version 28 pouces (32 à 80km).   Sa recharge prend entre 3h et 4h suivant les modèles. Gros avantage du système , le  pneu est increvable et la batterie36V Lithium-Ion se recharge dans les descentes !! tarif public : moins de 1000 euros , à adapter sur un vélo !!




Découvrez Le système Hybride4All Qui permet de Faire des Economies sur tout les Moteurs Thermiques, quel qu’il soit: essence , diesel, Bioéthanol.

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…
Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

 

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 

Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

Le rapport Spinetta, publié le 15 février, a frappé un grand coup : la SNCF coûte cher.




La SNCF coûte moins cher que les accidents de la route

La ligne SNCF Nice-Tende, qui fait partie des lignes les moins fréquentées.

14 milliards par an. 200€ par personne. Le rapport Spinetta, publié le 15 février, a frappé un grand coup : la SNCF coûte cher.Jean-Cyril Spinetta, 74 ans, ancien PDG d’Air France, était chargé de rédiger un document destiné à éclairer les choix du gouvernement Philippeau sujet de l’avenir de la SNCF.

Le coût de cette entreprise publique, calculé en additionnant les subventions versées par les pouvoirs publics au système ferroviaire et aux retraites des cheminots, a frappé les esprits, et a même fait l’objet d’exagérations, comme celle du ministre Gérald Darmanin. Et c’était l’objectif. Cela confirme, au-delà de la fuite en avant qui a consisté pendant des années à promettre des trains à grande vitesse partout, que la vénérable société nationale a besoin d’être réformée.

Pour compléter: On veut des prises dans les trains, pas des LGV ! (mars 2013)

Voie rapide à Saint-Étienne.

Le coût de la route. Mais si le rail coûte cher au contribuable, combien lui coûte la route ? Cette comparaison s’impose, non pour le plaisir de savoir qui a la plus grosse dette, mais parce que les moyens de transport sont concurrents.

Concurrence rail vs. route. Imaginons que l’on maintienne des voies ferrées en bon état et que l’on y fasse circuler des trains confortables et à l’heure : les voyageurs seraient enclins à les emprunter. En revanche, si les voies se dégradent, que les temps de parcours s’allongent, que les parvis des gares ne sont pas accueillants, les seuls voyageurs qui continueront à monter dans un train seront les publics captifs, les sans-voiture, les collégiens, des étudiants, les plus pauvres. Surtout si, parallèlement, on continue de construire et d’entretenir un réseau routier performant, doté de multiples autoroutes, rocades, échangeurs et parkings.

Lire à ce sujet: Ces trains  qui roulent moins vite qu’en 1973 (novembre 2017)

Combien coûte la route au contribuable, donc ? Selon Routes de France, l’organisation professionnelle des constructeurs de routes, anciennement appelée Union des syndicats de l’industrie routière française, « les dépenses des administrations pour la route » atteignent un montant comparable au coût de la SNCF, 15,2 milliards d’euros par an, dont 12,9 milliards pour les collectivités locales.

Un rond-point dans l’Isère.

Aménagement routier. Mais à cette somme doivent s’ajouter de nombreuses autres dépenses, financées par les impôts. On mentionnera les achats de terrains, les expropriations, les démolitions préalables à la construction de routes. En outre, le système routier ne fonctionne pas seul. Il est pertinent parce qu’il s’appuie sur une signalisation, une organisation de l’espace, un aménagement du territoire que mettent en place, partout, les acteurs publics comme privés.

Ce n’est pas fini. Il faut ajouter les externalités, les conséquences en tous genres de cette politique très routière. Elles sont nombreuses et il n’est pas facile de les calculer. On peut mentionner le coût des accidents de la route (hôpitaux, réparations, effets psychologiques, pertes de production, etc.), celui de toutes les actions visant à prévenir ces accidents (radars, forces de l’ordre, etc.) ou celui de la congestion automobile (temps perdu, stress). Bien entendu, il faut inclure les conséquences du bruit et de la pollution atmosphérique, qui grèvent notamment les budgets de la santé, mais se traduisent aussi en pertes de biodiversité.

Route de montagne traversant le massif du Pilat (Loire).

Pour effectuer un bilan (lire)

374 milliards en Europe.

la centrale de géothermie profonde à Soultz-sous-Forêts




Inauguration de la centrale de géothermie profonde à Soultz-sous-Forêts



Par Anne-Laure Herbet 

La centrale de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts produit de l’électricité depuis plusieurs semaines déjà mais c’est bien aujourd’hui qu’elle est inaugurée.

La centrale géothermique de Soulz-sous-Forêts a été inaugurée ce matin. Elle permet de produire de l’électricité pour l’équivalent de 2400 logements en puisant de l’eau chaude présente dans le sous sol mais et c’est là toute la particularité, cette extraction se fait en zone de faille sismique. Une première qui a nécessité des années de recherche.  – France 3 Alsace – Un reportage de Marc Schmitt, Yves Ledig et Pierre Ledig. Interviews: Marc Kugler, directeur général d’Electricité de Strasbourg – Bernard Kempf, directeur du développement de l’Electricité de Strasbourg – Frédéric Reiss, député (LR) du Bas-Rhin.

Le site de Soultz-sous-Forêts est donc devenu industriel après avoir été durant 30 ans un laboratoire de recherches.

Marc Schmitt en direct de Soultz-sous-Forêts

 


Rencontre avec Marc Kugler, directeur d’Electricité de Strasbourg qui nous explique l’intérêt de développer la géothermie profonde. – France 3 Alsace – Marc Schmitt en direct. Interview: Marc Kugler, directeur d’éléctricité de Strasbourg

Trois autres projets de géothermie profonde sont en cours dans l’Eurométropole de Strasbourg. Des permis d’exploration ont été délivrés par la préfecture. Pour l’instant, on ne fait que sonder le sol pour savoir s’il recèle en effet de l’eau très chaude en profondeur et si elle est expoitable. L’objectif est ensuite de contruire des centrales pour alimenter en eau chaude et en chauffage les habitations, les sites industriels des secteurs concernés.



Découvrez Le système Hybride4All Qui permet de Faire des Economies sur tout les Moteurs Thermiques, quel qu’il soit: essence , diesel, Bioéthanol.

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…
Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

 

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 

Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

>

 

Un moteur solaire inusable

un moteur solaire inusable

Résultat de recherche d'images pour "MOTEUR SOLAIRE INUSABLE HYBRIDE EAU"Un moteur solaire inusable
  • FIGARO DEMAIN – Très fiable sur la durée et ne nécessitant aucun entretien, cet engin devrait intéresser les pays émergents, pour l’irrigation notamment.


Combien d’installations sont à l’abandon en Afrique dès la première panne survenue, faute de maintenance et de pièces de rechange sur place? Avec Saurea, un moteur solaire transformant directement l’énergie photovoltaïque en force motrice fiable, autonome et durable sans entretien, ce gâchis pourrait être évité. Telle est du moins sa promesse.

Son inventeur, Alain Coty, 76 ans, ingénieur électrotechnicien, qui a fait sa carrière dans l’aéronautique et le spatial, rêvait de concevoir un moteur pouvant se passer d’alimentation. Sa retraite lui en a donné le loisir. Il met au point un petit moteur qui convertit l’énergie solaire en énergie mécanique. L’originalité de son invention, protégée par cinq brevets, est de raccorder le moteur à un panneau solaire extérieur éclairé en permanence, qui fournit du courant électrique distribué aux bobines. De quoi permettre de se passer de toutes les pièces susceptibles de s’user. De ce fait, la durée de vie du moteur correspond à celle des panneaux solaires, soit 25 ou 30 ans.


L’inventeur est désormais épaulé par Nadège Payet-Tisset, devenue PDG de Saurea, et Grégory Deren, directeur général adjoint chargé de la production, et conseillé sur le plan scientifique par deux chercheurs du laboratoire CNRS/Satie. Après six prototypes, la start-up commence à produire en présérie une centaine d’exemplaires. L’idée est d’installer des stations pilotes dans des zones ensoleillées et isolées (Afrique, Australie, Amérique latine, Asie…), en manque de main-d’œuvre qualifiée, afin de convaincre les utilisateurs.

Un projet pilote au Mali


Un premier projet pilote d’un an va bientôt démarrer au Mali pour fournir à un groupement de femmes un moteur destiné à pomper l’eau à des fins d’irrigation: 14 m3 d’eau seront puisés chaque jour à huit mètres de profondeur et diffusés sous forme de goutte-à-goutte la nuit sur un hectare de cultures. Cette station de pompage aurait la capacité d’alimenter en eau potable un village de 600 habitants. «Le moteur pourrait être beaucoup plus puissant, mais il faut démarrer petit», assure Nadège Payet-Tisset. Des jardins partagés, au sud de la France, sont également intéressés pour leur irrigation. Les applications sont variées: ventilation d’habitations ou de semences, production de froid pour la conservation de vaccins ou médicaments, aéronautique, oxygénation de bassins de pisciculture, etc.

Financée sur les fonds propres de son fondateur avec l’aide de la région Normandie et la Banque publique d’investissement (40.000 euros chacune), hébergée par l’incubateur Seinari de Rouen, Saurea a déjà reçu plusieurs distinctions: prix coup de cœur du pôle innovation de BNP Paribas, trophée Espoir de l’innovation du concours «Y’a d’l’idée en Normandie»…

Saurea a reçu 400 demandes d’information ou de partenariat du monde entier et suscite l’engouement. Mais la start-up, en phase de levée de fonds, recherche surtout des investisseurs et des partenaires industriels pour accompagner son développement.

Le moteur inusable d’Alain Coty
Un moteur autonome énergétiquement et ne nécessitant aucun entretien ? Si si, c’est possible ! C’est Alain Coty, un ingénieur électrotechnicien français à la retraite, qui l’a conçu Ce moteur, raccordé à un panneau solaire éclairé en permanence.



Découvrez Le système Hybride4All Qui permet de Faire des Economies sur tout les Moteurs Thermiques, quel qu’il soit: essence , diesel, Bioéthanol.

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…
Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

 

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 

Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

l’Agricarbur, un gaz 100 % renouvelable.




Méthanisation : les fermes peuvent-elles produire notre énergie ?

La méthanisation permet d’utiliser du fumier pour faire du biogaz. La pratique peine à s’imposer chez les agriculteurs français.

Notre indépendance énergétique pourrait-elle résider dans les déchets agricoles ? Avec du retard par rapport à l’Allemagne, la France commence à se tourner vers le biogaz. Près de Poitiers (Vienne), un agriculteur cultive 300 hectares et élève 5 500 cochons par an. Désormais, il n’utilise plus le lisier pour ses champs, il le mélange à ses résidus agricoles et à des déchets alimentaires issus des collectivités voisines. Toutes ces matières sont introduites dans une immense cuve. Chauffées, privées d’oxygène et associées à des bactéries, elles vont se dégrader. Cette méthanisationfournit du chauffage, de l’électricité et des engrais.

De 1 % à 10 % de gaz d’origine renouvelable d’ici 2030

Cette installation a coûté 2,7 millions d’euros, en partie financée avec l’électricité revendue. Après dix ans de démarches administratives et 18 mois de fonctionnement, l’agriculteur est satisfait. Aujourd’hui, la France compte près de 500 unités de biogaz, contre 10 000 en Allemagne. La France s’est fixée un objectif, passer de 1 % à 10 % de gaz d’origine renouvelable à l’horizon 2030, et 100 % en 2050.

Cette station-service vend du biométhane produit avec du fumier

Des agriculteurs d’une petite ville de Vendée produisent et vendent un carburant 100 % renouvelable, issu de la méthanisation du fumier de leur élevage. À la station-service, particuliers et entreprises viennent faire le plein d’Agricarbur.

Par Albane Guichard I Publié le 18 Juin 2019

À Mortagne-sur-Sèvre se trouve une station service pas comme les autres. À la pompe, elle distribue de l'Agricarbur, un gaz 100 % renouvelable. (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

À Mortagne-sur-Sèvre se trouve une station service pas comme les autres. À la pompe, elle distribue de l’Agricarbur, un gaz 100 % renouvelable. (Crédit : Albane Guichard / We Demain)Dans la petite commune de Mortagne-sur-Sevre, en Vendée, un camion fait son plein. À quelques centaines de mètres de là, des vaches broutent tranquillement. Ces deux informations ne semblent pas liées, et pourtant, sans les vaches, le camion ne pourrait pas rouler. 

Le petite station-service distribue du biométhane, un gaz issu de la méthanisation des effluents (fumier et lisier) d’élevage, produit localement par dix agriculteurs. 

Surnommé « Agricarbur » à Mortagne-sur-Sèvre, ce gaz vert est surtout connu sous le nom de BioGNV. Il a l’avantage d’être moins cher et surtout plus propre que les autres carburants. 

Depuis avril 2014 déjà, les dix agriculteurs injectent leur biométhane dans le réseau de la ville. Forts de leur succès, ils ont poussé le projet jusqu’à compresser le biométhane pour le distribuer à la pompe, dans une station-service créée sur mesure en septembre 2017.

DU FUMIER AU CARBURANT

C'est dans ces deux grandes cuves - le digesteur et le post-digesteur - que les effluents d'élevage sont méthanisés pour donner du biométhane (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

C’est dans ces deux grandes cuves – le digesteur et le post-digesteur – que les effluents d’élevage sont méthanisés pour donner du biométhane (Crédit : Albane Guichard / We Demain)Tout est réalisé localement, de la méthanisation à la redistribution, en circuit court. La production se fait en trois étapes. 

Le fumier et le lisier des quelque 300 vaches et 200 truies sont récupérés et placés dans une grande cuve, appelée digesteur. Pour valoriser localement les déchets, les sous-produits agroalimentaires d’entreprises partenaires sont également rajoutés, ainsi que 10 % de graisses issues de la restauration. Le tout est chauffé à 39°C pendant 30 jours. 

Le mélange est ensuite transféré dans une deuxième cuve, le post-digesteur, qui sépare le résultat de la méthanisation : le digestat solide servira de compost, le digestat liquide remplacera l’engrais des cultures agricoles et un gaz riche en CO2 alimentera la chaudière de l’usine.  

Le gaz vert riche en CH4 – le biométhane – est quand à lui épuré pour ensuite être en partie réinjecté sur le réseau GRDF de la ville. Le reste est compressé pour être distribué à la station-service sous forme de bioGNV. 

ÉCOLOGIQUE, ET PLUS ÉCONOMIQUE

Comparé au diesel, le BioGNV émet 80 % de CO2 et 98 % de particules fines en moins. Plus propre, il est également moins bruyant – (il cause 50 % de bruit en moins que le diesel), et moins cher. 

À Mortagne-sur-Sèvre, ce gaz 100 % renouvelable est vendu au prix symbolique de 0,999 euros le kilo (1 kilo de bioGNV représentant 1 litre de gazole ou d’essence), quand le gazole est lui affiché à 1,4125 le litre (prix au 17 juin, source AFP). Un prix qui ne devrait pas augmenter : 

« On est en dessous de 1 euro, c’est impactant, ça permet de créer une demande. Chaque fois que le gazole augmente, des gens nous appellent pour savoir où ils peuvent acheter des véhicules au gaz ! Si on augmente notre prix, on tue notre activité », explique Damien Roy, l’agriculteur à la tête du projet. 

À l’achat, il faut tout de même compter 500 euros de plus que pour une voiture essence ou gazole. Niveau autonomie, le biométhane permet de tenir entre 400 et 500 kilomètres pour un poids lourd (contre 800 kilomètres en diesel), et près de 500 kilomètres pour un véhicule léger.

LE GAZ VERT GAGNE DU TERRAIN

La station service peut accueillir deux poids lourds et un véhicule léger simultanément (Albane Guichard / We Demain)

La station service peut accueillir deux poids lourds et un véhicule léger simultanément (Albane Guichard / We Demain)À son ouverture en septembre 2017, la station biométhane de Mortagne-sur-Sèvre était l’une des seules du pays. Les agriculteurs de quatre exploitations avaient opté pour la méthanisation afin de pouvoir conserver leurs terrains, face à l’augmentation du nombre d’industries dans la zone. 

Cinq ans après, ils ne regrettent pas leur choix. Damien Roy reconnait même gagner désormais plus d’argent avec le biométhane qu’avec le lait de ses vaches. « C’est une valeur ajoutée écologique et économique pour le monde agricole et pour les riverains », se réjouit l’agriculteur devenu entrepreneur. 

Aujourd’hui, 58 stations services distribuent du biométhane en France, selon gaz-mobilité.fr. De plus en plus de particuliers et d’entreprises se laissent séduire par ce carburant vert.

DES ENTREPRISES DÉJÀ CONVAINCUES

C’est le cas de l’entreprise La Boulangère qui s’est engagée auprès des agriculteurs de Mortagne-sur-Sèvre : en plus d’envoyer ses boues d’usine à l’unité de méthanisation, deux de ses camions roulent au bioGNV et font tous les jours leur plein à la station-service Agricarbur. 

Le service d’ambulance Jussieu secours Cholet a lui aussi investi dans deux véhicules au gaz, et devrait prochainement en acheter plus.

Tous les matins, le camion de l'usine La Boulangère vient faire son plein d'Agricarbur. (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

Tous les matins, le camion de l’usine La Boulangère vient faire son plein d’Agricarbur. (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

VERS UN BUSINESS DU BIOGNV ?

L’unité de méthanisation n’est pas encore rentable, mais elle s’en approche depuis la création de la station service. L’Agricarbur rapporte plus aux agriculteurs que l’injection de biométhane dans le réseau de la ville. « On produit la même quantité de gaz en janvier qu’en août. Et en face, on a un réseau qui consomme du gaz de façon très aléatoire. Mais les gens roulent autant l’hiver que l’été, la station service nous sécurise », explique Damien Roy.  

Si le bioGNV est une alternative écologique aux carburants traditionnels, un bémol persiste : sa production dépend des effluents d’élevage. Et pour pouvoir récupérer facilement leur fumier, vaches et truies doivent être parquées… à l’intérieur.

Damien Roy, un des dix agriculteurs à l'origine de l'unité de méthanisation, roule lui même au bioGNV (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

Damien Roy, un des dix agriculteurs à l’origine de l’unité de méthanisation, roule lui même au bioGNV (Crédit : Albane Guichard / We Demain)

Dyson va lancer une voiture électrique




Dyson va lancer une voiture électrique

JULIEN DUPONT-CALBO – JULIEN DUPONT-CALBO 

Le fabricant d’aspirateurs souhaite commercialiser un véhicule en 2020.

Il a l’habitude de faire rouler des aspirateurs sur de la moquette, il veut désormais faire avancer des voitures sur la route. James Dyson, le spécialiste british de l’aspirateur, du sèche-mains et du ventilateur premium, a confirmé mardi vouloir lancer son entreprise dans l’automobile. L’idée est de commercialiser un véhicule électrique en 2020. Dyson a mis sur pied depuis deux ans et demi une « équipe de choc » forte de 400 personnes, piochés en interne, chez Tesla ou Aston Martin.

La nouvelle devrait réjouir les autorités britanniques, qui veulent faire perdurer leur industrie automobile, malgré le Brexit, grâce à l’électrique. Londres serait d’ailleurs enclin à subventionner en partie le projet.

« Je suis prêt à investir 2 milliards de livres dans l’aventure « , a expliqué James Dyson à ses 6.000 salariés. Dans sa missive interne, l’ingénieur rappelle qu’il avait tenté de concevoir un filtre à particules pour les moteurs diesel au tout début des années 1990. « A notre grand chagrin, personne n’était intéressé… « , tacle le milliardaire aujourd’hui, évoquant le scandale du diesel qui agite les constructeurs depuis deux ans.

Garder le secret

« A partir de maintenant, les choses vont vite avancer. Mais à ce stade, nous ne donnerons aucune information, affirme James Dyson. La compétition technologique dans le secteur automobile est farouche, et nous devons tout faire pour garder le secret sur les spécificités de notre véhicule », prévient-il.

D’après les quelques éléments distillés, James Dyson sait que ce marché est « encombré « , mais pense que ses batteries solides peuvent faire la différence sur la concurrence et ses batteries lithium-ion. A l’entendre, les revenus de la future activité automobile pourraient même vite dépasser les autres entités de Dyson.

On a également compris que 1 milliard de livres sera consacré à la batterie, l’autre milliard étant destiné à la voiture en elle-même. Pour cela, Dyson compte recruter des experts chez les constructeurs ou leurs équipementiers. La société pourrait embaucher des « milliers «  de personnes supplémentaires.

Une usine en Chine ?

« Sir James » n’a pas voulu préciser l’endroit où le véhicule et les batteries seraient assemblés. Cela devrait être soit de l’autre côté de la Manche, où il existe des capacités disponibles, soit en Chine, un marché plus que porteur pour la voiture électrique et de plus en plus important pour le groupe.La décision devrait être prise dans les prochains mois. C’est qu’avec un calendrier aussi serré (pour concevoir un nouveau modèle, un constructeur chevronné met au moins quatre ou cinq ans), il faut vite choisir les fournisseurs…

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/27/09/2017/lesechos.fr/030620327694_dyson-va-lancer-une-voiture-electrique.htm#ODoLXOiqKW2ZkmYs.99

ce vélo alimente votre maison en énergie




Pédaler pendant 1 heure sur ce vélo alimente votre maison en énergie pour 24 heures !

 
 
 
 

3 milliards de personnes, soit un peu moins de la moitié de la population mondiale, n’a pas accès à l’électricité. Les énergies renouvelables ont apporté de l’énergie à de plus en plus de gens, mais les capacités sont encore limitées. Aujourd’hui, Manoj Bhargava, fondateur de cet appareil hybride électrique gratuit, partage son invention avec le monde entier.



« TOUT NÉCESSITE DE L’ÉNERGIE. L’ÉNERGIE EST LE GRAND FACTEUR D’ÉGALISATION, » DÉCLARE BHARGAVA, C’EST POURQUOI IL A CRÉÉ CE VÉLO, AFIN D’AIDER LA MOITIÉ DU MONDE QUI N’A PAS ACCÈS À L’ÉNERGIE OU TRÈS PEU.

Quand quelqu’un pédale, l’action entraîne un volant d’inertie, qui entraîne un générateur et recharge une batterie. Cela signifie que pédaler pendant une heure permet d’alimenter un ménage en énergie pendant 24 heures.

 

Avoir accès à une énergie propre et gratuite permettra aux communautés frappées par la pauvreté non seulement d’éclairer leurs maisons, mais également de se connecter à Internet et de recevoir une meilleure éducation. Souvent, les gens restent pauvres à causes de ces désavantages. C’est pour cette raison que Manoj prévoit de distribuer 10 000 de ces vélos en Inde l’année prochaine.

Regardez la vidéo pour voir comment cela fonctionne :

Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français

Pour stocker l’énergie :

 

 

 

Source : news.nationalgeographic.com



 

Découvrez Le système Hybride4All Qui permet de Faire des Economies sur tout les Moteurs Thermiques, quel qu’il soit: essence , diesel, Bioéthanol.

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…
 
Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…
 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
 
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

 

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 
 
 

 

 

 
Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

Les gendarmes contrôlent un véhicule : SURPRISE




Les gendarmes contrôlent un véhicule : la passagère était une poupée gonflable

Les gendarmes ont découvert avec surprise une poupée gonflable sur le siège passager de la voiture.
Les gendarmes ont découvert avec surprise une poupée gonflable sur le siège passager de la voiture. | PIERRE FONTANIER / OUEST-FRANCE

Les gendarmes de Haute-Saône ont découvert avec surprise une poupée gonflable sur le siège passager d’un automobiliste lors d’un contrôle routier dimanche. Le conducteur a assuré qu’il s’agissait d’une blague. Les militaires semblent avoir apprécié son sens de l’humour puisqu’ils ont publié une photo de la scène sur Facebook.

Lors d’un contrôle routier à proximité de Lure (Haute-Saône), les gendarmes ont arrêté dimanche 4 mars un véhicule dont la passagère leur paraissait étrange. Et pour cause.

Vérification faite, il s’agissait d’une poupée gonflable que le jeune conducteur avait placé sur le siège à côté de lui. L’automobiliste a expliqué avoir agi dans le cadre d’une plaisanterie, rapporte L’Est Républicain.

En règle au regard du Code de la Route

Une fois remis de leur surprise, les gendarmes du département ont posté sur Facebook une photo de la scène. Les militaires ont précisé avec humour que la passagère était « en règle au regard du Code de la route puisque porteuse de sa ceinture de sécurité ».

« Quand on vous dit qu’une carrière de gendarme permettrait parfois d’écrire un livre ! » ont commenté sur le réseau social les gendarmes.