Bardées de capteurs, Les contrôles débutent

Les premières voitures-radar privées arrivent en Bretagne, gare aux excès de vitesse !

L'un des capteurs à bord des véhicules-radar privés / © France3 Normandie
L’un des capteurs à bord des véhicules-radar privés / © France3 Normandie

Déjà utilisées en Normandie depuis l’an dernier, 19 voitures-radar privées sillonneront à terme la Bretagne. En Ille-et-Vilaine, elles sont déjà en phase de reconnaissance des itinéraires depuis septembre dernier. Les contrôles débutent ce mois de janvier, avec trois véhicules dédiés.

Par Bruno Van Wassenhove, avec Catherine JauneauPublié le 06/01/2020 à 19:42 Mis à jour le 06/01/2020 à 19:46
On ne les verra pas, parce qu’elles seront banalisées. Mais elles… nous verront très bien !
Bardées de capteurs et d’électronique embarquée, elles sauront déceler les grands excès de vitesse. 

Pas de force de l’ordre à bord

L’Etat externalise peu à peu son dispositif de radars mobiles. Un seul chauffeur sera au volant du véhicule, employé par une société privée. L’entreprise est rémunérée en fonction du nombre de kilomètres parcourus, et en aucun cas au nombre d’infractions enregistrées. Pas question donc, de faire du chiffre.

Auparavant, les voitures-radar circulaient avec deux policiers ou deux gendarmes à bord. Les effectifs libérés pourront ainsi être progressivement réassignés à des tâches de contrôles d’alcoolémie ou de prise de stupéfiants, et toujours bien sûr de contrôles de vitesses. A terme, c’est un gain de 400 emplois à temps plein sur tout le territoire national.


Un peu de marge

Ces voitures, propriété exclusive de l’Etat fonctionneront sept jours sur sept, nuit et jour, six à huit heures par jour en moyenne. Elles sont équipées d’un flash infra-rouge, non visible par les automobilistes. Elles « flasheront » les véhicules roulant dans le même sens, ou les véhicules qu’elles croisent.

Elles opèrent sur des trajets dûment spécifiés par la Préfecture, en fonction de leur dangerosité ou du nombre d’accidents répertoriés. Leur marge de tolérance est légèrement supérieure aux autres radars de contrôle.

Le prestataire privé doit effectuer précisément le nombre de kilomètres qui lui a été fixé par l’Etat. S’il en effectue moins, sa rémunération sera diminuée d’autant. S’il en effectue plus, non seulement il ne verra pas sa rémunération augmenter, mais il devra payer une amende.

Sachez que les chauffeurs n’ont aucun accès aux infractions relevées, et ne sont pas prévenus quand c’est le cas.

Enfin, les données enregistrées sont envoyées de façon cryptée au centre national de traitement des infractions, basé à Rennes.

A Lire : ils se mettent à l’eau pour rouler plus longtemps

Pour Télécharger Brochure & explication : http://www.ecolomag.fr/wp-content/…/2018/12/CP-Eco-l-eau.pdf10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…HYBRIDEAEAU.FRAprès SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau – HybrideàEau10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…En savoir pluS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 7 =