Émissions de CO2  : l’impasse de la voiture électrique

Le moteur électrique, c’est UNE POLLUTION PASSIVE… et un risque pour l’emploi

>Économie|Erwan Benezet (@erwanbenezet)|16 décembre 2018, 7h35|MAJ : 16 décembre 2018, 8h17|11
Usine PSA de Trémery (Moselle). 3 salariés sont nécessaires pour l’assemblage d’un moteur électrique, contre 5 pour un moteur thermique. LP/Yann Foreix

 

20 % des emplois liés au secteur de l’automobile seraient à terme menacés, en France, par le développement des moteurs électriques.

La fabrication d’un moteur thermique, qu’il soit diesel ou essence, nécessite la présence de cinq personnes quand un moteur électrique ne nécessite que trois salariés. Le passage au tout électrique représente donc un danger pour l’emploi.




Maxime Picat confirme dans les colonnes du quotidien : « La fabrication d’une voiture électrique, c’est 40 % de main-d’oeuvre en moins ». Selon une étude de l’Observatoire de la métallurgie de novembre 2018, relayée par le Parisien, au total quelque 20 % des emplois en France du secteur de l’automobile sont menacés, à terme, par le développement de la voiture électrique, de plus en plus présente en France et en Europe. Cela représente environ 40.000 emplois sur 200.000 au total.

Et cela pourrait être pire. « Cette étude ne prend même pas en compte la volonté du Parlement européen d’accentuer la pression sur les constructeurs pour qu’ils réduisent les émissions polluantes de leurs automobiles », avertit dans le quotidien le délégué syndical central CFE-CGC chez PSA. Maxime Picat acquiesce : « Les objectifs de réduction d’émissions de CO2 à venir sont tellement drastiques que seul un développement massif de l’électrique permettra de les atteindre », et cela ne sera donc pas sans conséquence sur l’emploi dans le secteur.

Émissions de CO2  : l’impasse de la voiture électrique

Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique. Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme.




Par Stéphane Lhomme Publié le 21 octobre 2015 à 14h46 – Mis à jour le 24 novembre 2015 à 12h53

La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO2 qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique pour commencer à être moins producteur de CO2 qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans !
La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO2 qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique pour commencer à être moins producteur de CO2 qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans ! AFP/DANIEL ROLAND

A l’approche de la COP21, le gouvernement français intensifie sa croisade en faveur de la voiture électrique, probablement parce qu’il s’agit de la seule action pouvant faire croire que le pays hôte se préoccupe du climat…

Or, contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diesel

.

Ce sont là les conclusions d’une étude, déjà ancienne, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), ignorées délibérément par le gouvernement (Elaboration selon les principes des ACV des bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et de véhicules thermiques à l’horizon 2012 et 2020, novembre 2013).




Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…

Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…

Le système a été double médaillé du concours Léonard de VINCI de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 13 =