IKEA : Garde à vue pour avoir mal scanné des articles

IKEA : UNE JEUNE FILLE EN GARDE À VUE POUR AVOIR MAL SCANNÉ SES ARTICLES


+ SUIVRE

Ikea : une jeune fille en garde à vue pour avoir mal scanné ses articles
Getty Images

À Strasbourg, une étudiante et son père ont été placés en garde à vue après avoir oublié de scanner les couvercles de bocaux achetés dans l’un des magasins de l’enseigne suédoise.


Quand un passage en caisse automatique tourne mal et vous envoie en prison… Une jeune étudiante de 21 ans en a fait l’amère expérience lors d’une virée shopping chez Ikea, à Strasbourg. Parce qu’elle a « mal scanné » quelques couvercles de bocaux, la jeune femme et son père ont été placés en garde à vue le 1er octobre dernier, et ce pendant plusieurs heures.

La jeune femme, Emilie, a raconté elle-même son histoire sur Twitter. Une histoire qui, jeudi matin, avait été retweeté plus de 29.000 fois. Selon les explications de l’étudiante donc, après avoir scanné des bocaux en verre à l’une des caisses automatiques du magasin Ikea de Strasbourg, elle a oublié de passer les couvercles des dits bocaux.


Elle et son père sont donc interceptés par un vigile. Ils s’excusent et déclarent qu’ils effectueront un autre paiement, pour les couvercles. Le vigile alerte toutefois le directeur de l’établissement. Selon les tweets de la jeune femme : « Au final le directeur regarde mon père comme ça et il répond ‘Ouais vous avez volé quoi' ».

Réaction du père d’Emilie : il s’agit d’une omission, pas d’un vol. La police est toutefois appelée et déclare à l’étudiante : « On vous embarque pour vol à l’étalage organisé à plusieurs, on vient de mobiliser une deuxième brigade pour transporter votre père, vous vous venez avec moi ». C’est ainsi que les deux individus sont placés en garde à vue pendant plusieurs heures, après qu’ont été prises leur photo d’identité judiciaire et qu’a été prélevé leur ADN.


40

Auprès de 20 minutes, la police du Bas-Rhin a confirmé le récit de l’étudiante et a expliqué avoir suivi « la procédure habituelle ». De son côté, Ikea France affirme dans un tweet regretter l’incident. Elle indique également que d’ordinaire elle préfère privilégier le dialogue, et qu’elle « présente donc ses excuses » à la jeune fille et son père. La plainte déposée sera par ailleurs retirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 15 =