Les Radars fixes vont sanctionner un autre type d’infraction

Radars fixes : les véhicules sans assurance seront bientôt sanctionnés

Les véhicules qui seront flashés par des radars fixes vont être bientôt comparés au fichier des véhicules assurés. Un moyen de lutter contre ces pratiques très nombreuses.

Publié le 7 Oct 19 à 16:59

Les véhicules qui sont flashés seront bientôt contrôlés au niveau de leur assurance.
Les véhicules qui sont flashés seront bientôt contrôlés au niveau de leur assurance. (©Adobestock)

La chasse aux véhicules non assurés continue. D’ici fin octobre 2019, les automobilistes flashés par un radar fixe seront également contrôlés au niveau de leur vignette verte ! 

Objectif : lutter contre les conduites sans assurance qui concernent plus de 700 000 véhicules, selon une estimation de l’Observatoire interministériel de la Sécurité routière.

Une mesure qui fait suite à celle testée en région parisienne depuis le 4 juin 2019, avant généralisation dans le pays : le contrôle de la plaque d’immatriculation par les forces de l’ordre, qui peuvent accéder au fichier des véhicules assurés (FVA).

Une phase de prévention

Concrètement, si le véhicule est flashé par un radar pour excès de vitesse ou à un feu rouge, lors de l’établissement automatisé du PV au Centre national de traitement, à Rennes (Ille-et-Vilaine), la plaque sera contrôlée et comparée au fichier des véhicules assurés, constitué à partir de l’immatriculation, du nom de l’assureur et du numéro du contrat mentionnant sa période de validité.

Dans un premier temps et dans un souci de prévention, il n’y aura pas d’amende. Contactée par actu.fr, la Sécurité routière indique : 

Les propriétaires des véhicules contrôlés recevront un courrier d’information les invitant à régulariser leur situation.

Cette période de prévention devrait durer trois mois, avant une automatisation du système pour chaque contrôle de radar fixe, et contravention le cas échéant, souligne la Sécurité routière, qui indique communiquer officiellement sur le sujet d’ici quelques jours.

Le décret modifié, lui, a été publié au Journal officiel le 7 octobre 2019.

1200 radars tourelles d’ici fin 2020
Après la vague de destruction de radars dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes, le Gouvernement a souhaité déployer les radars nouvelles générations, dits radars tourelles, avec comme objectif l’installation de 400 de ces radars d’ici la fin de l’année et 1 200 radars d’ici fin 2020, selon l’estimation dans le projet de loi de finances 2020. Déjà en cours de déploiement, ces nouveaux modèles, à peine installés, font déjà l’objet de destructions, comme le constate certaines rédactions locales d’actu.fr.
Selon Les Echos, les recettes des radars attendues au global sont donc en forte baisse cette année. Elles devraient être de 500 à 600 millions d’euros en 2019, alors que le gouvernement tablait sur plus d’un milliard d’euros. Pour 2020, il mise sur environ 730 millions d’euros.


LIRE AUSSI


Et pour réduire votre impact Ecologique, il y a Eco-Leau :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 22 =