Nouvelles attaques des radars tourelles

Publié le 05 septembre 2019 – Par Nicolas – Catégorie: Les radars en général

Les radars tourelles attaqués à coups de fusil

Les radars tourelles attaqués à coups de fusil

Comme leurs prédécesseurs, les radars tourelles installés depuis début juin en remplacement des radars fixes détruits ces derniers mois subissent de nombreux actes de vandalisme. Mais un nouveau type d’attaque se fait de plus en plus fréquent.

Attaqués à coups de fusil

Au cours de ces dernières semaines, au moins trois radars tourelles ont été la cible de coups tirés à l’arme à feu.

A la fin du mois de juillet, c’est le radar installé sur la route entre Marseillan et Mèze dans l’Héraut qui a reçu un impact de balle de gros calibre laissant un trou béant dans la fenêtre basse de la cabine.

Quelques jours plus tard, toujours dans le même département, le radar de Servian sur la route entre Béziers et Pézenas a, lui aussi, reçu plusieurs coups de feu.

Enfin, la semaine dernière, c’est en Haute-Loire sur la nationale reliant Le Puy-en-Velay à Brioude que la cabine du radar tourelle a essuyé deux coups de fusil.

coups de fusil sur le radar tourelle de servian

Vers une multiplication de ces actes?

Les attaques à l’arme à feu sur les cabines radars ne sont pas une nouveauté, ces dernières années, de nombreux radars fixes en ont fait les frais mais le rythme semble s’accélérer avec les radars tourelles.

Une recrudescence qui s’explique certainement par le positionnement en hauteur des cabines.

Comme les radars tourelles sont installés sur des poteaux de plus de deux mètres, cela les rend bien plus difficile à mettre hors-service avec simplement de la peinture ou des sacs poubelles puisqu’il faut masquer les caméras de prise de vue qui sont installées tout en haut de la cabine à quatre mètres du sol.

Les dégradations plus extrêmes deviennent donc plus fréquentes. Et notamment les tirs à l’arme à feu qui semblent aussi facilités par cette position en hauteur.

En effet, avec les radars fixes classiques, les cabines sont à hauteur d’homme, les tirs se font donc à l’horizontal ce qui présente toujours un risque de ricochet de la balle. Avec les radars tourelles, le tir s’effectue vers le haut ce qui limite ce risque…

Ajoutons à cela le fait que les cabines semblent plus difficiles à incendier, et l’on comprend vite que même s’ils sont beaucoup plus bruyants, les coups de fusil sur les radars tourelles risquent de se multiplier.
A voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 19 =