une riche idée qui tombe à l’eau ?

Le moteur H2O : une riche idée qui tombe à l’eau ?

  • par Eco Leau
  • 28 févr., 2018

Ceci est le sous-titre de votre nouveau post

Le moteur H2O : une riche idée qui tombe à l’eau ?

By

La Rédaction

 –

7 février 2017

  

Le monde va très vite et pour y parvenir, il roule en voiture ! On consomme, on achète, on produit, on consomme encore, et on pollue beaucoup ; on pollue beaucoup plus, on pollue beaucoup trop.

Les problèmes que pose la quantité phénoménale de particules fines recrachée par nos véhicules à la planète et à la santé des êtres humains sont nombreux. Au moins aussi nombreux que les réponses que l’on cherche à y apporter.

La situation étant grave on voit fleurir, un peu partout dans le monde de l’automobile, des concepts nouveaux. Des concepts de moteur propre. Propre comme ça. Enfin, notamment. Et puis un concept, qui se différencie des autres. Peut-être parce qu’il est trop formidable pour ne pas laisser perplexe. Ou peut-être parce que les sceptiques vis-à-vis de lui ont raison de l’être.

Ou peut-être encore parce qu’on pressent un changement prochain dans la politique des grands constructeurs… un renoncement à la suprématie du pétrole… Quoi qu’il en soit, ce concept vraiment particulier, c’est le moteur à eau.

Le cas fabien Lecler

En 2006, on a vaguement entendu parler d’un obscur personnage, un certain monsieur Lecler, qui aurait inventé un moteur pour voiture entièrement propre. En fait, il avait littéralement trouvé le moyen de fabriquer par lui-même une sorte de moteur à eau, en de nombreux points similaires à un autre moteur, aujourd’hui bien fonctionnel et commercialisé : le moteur à hydrogène.

Ironie du sort, le premier modèle de voiture de série fonctionnant à l’hydrogène a été révélé au grand public en… 2006 !

On peut donc dire que pour un homme seul, développer une technologie en même temps qu’une entreprise toute entière (la voiture était une BMW) tient de rien de moins que du tour de force !

Cependant – et c’est là une bonne occasion de s’interroger quant aux vrais atouts du fonctionnement à l’hydrogène – cet espèce de moteur à l’eau miracle doit impérativement produire du dihydrogène afin de pouvoir s’associer au dioxygène et recracher de l’eau à la place des habituels résidus d’essence ou de diesel.

Or, le dihydrogène doit être produit par une source d’énergie indépendante du moteur à hydrogène per se. Et cette énergie… elle pollue ! Par conséquent, remplacez toutes les voitures du monde roulant encore à l’essence à ce jour, par des voitures à hydrogène, et vous obtenez un taux de pollution sensiblement plus élevé qu’il ne l’est déjà ! On est donc loin du compte.

Le dopage à l’eau, une vérité vraie

Non seulement il existe, mais en plus son procédé est connu depuis la fin du XIXème siècle ! Le moteur à eau s’est retrouvé dans les systèmes d’injection du Messerschmitt B-109. On a même commercialisé des kits d’injection propre dans les années 1970 et 1980 ! Quoi qu’il en soit, la nécessité de réduire la consommation et la pollution n’était à l’époque pas aussi apparente qu’aujourd’hui.

Il a donc fallu attendre qu’un homme isolé, comme Fabien lecler avant lui, cherche une solution tout seul, sans l’aide des grands constructeurs pressés par les lobbys pétroliers à continuer de faire tourner à l’essence le moindre moteur.

Le principe est simple : on ajoute de l’eau à l’Admission par un procédé qui vous sera expliqué en profondeur sur ce site. On réduit ainsi drastiquement la consommation, mais aussi la pollution. Le hic, c’est que pour qu’une commercialisation efficace de cette nouvelle méthode – pour le coup vraiment miraculeuse – soit envisageable, il faudrait compter sur une augmentation drastique du prix de l’essence.

Car un prix stable pousserait simplement les gens à utiliser leur voiture plus. Ils dépenseraient le même prix qu’avant, pour le double voire le triple du trajet. Une affaire qui reste à suivre … A Savoir Que la Solution est d’ores et déjà commercialisée Chez BG Moteur en Bretagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 2 =