Serrez vous la Ceinture !

Voitures, repas, ménage… comment Emmanuel Macron fait déraper les dépenses de l’Élysée

VOITURES, REPAS, MÉNAGE… COMMENT EMMANUEL MACRON FAIT DÉRAPER LES DÉPENSES DE L’ÉLYSÉE

CLAIRE DOMENECH  PUBLIÉ LE 31/10/2019 À 11H43  MIS À JOUR LE 31/10/2019 À 13H27 Voitures, repas, ménage… comment Emmanuel Macron fait déraper les dépenses de l’Élysée SAUVEGARDER CET ARTICLE

Le budget de la présidence Macron a été passé au crible par L’Obs et le constat est sans appel : Emmanuel Macron est bien plus dépensier que son prédécesseur François Hollande.

Emmanuel Macron trop dépensier ? L’Obs a épluché les comptes de l’Élysée depuis le début de son mandat. Si le chef de l’État a, dès le départ, voulu montrer patte blanche, il en résulte néanmoins que les dépenses se sont sensiblement envolées depuis son arrivée. Ainsi, en 2018, les charges du palais présidentiel ont augmenté de 7 %. Un trou de 5,7 millions dans les caisses que le président a dû combler en piochant dans les réserves laissées par François Hollande.

Pour 2019, ce sont déjà 2,5 millions d’euros qu’Emmanuel Macron va devoir trouver. Alors que la grogne des Français contre les avantages perçus par les parlementaires ne cesse de monter, les dépenses d’Emmanuel Macron risquent fort d’être mal digérées. De son côté, l’Élysée se justifie en assurant que ces dépenses sont nécessaires. « Nous travaillons plus, nous voyageons plus, nous recevons plus, et surtout nous investissons pour l’avenir en sollicitant nos fonds propres », explique le nouveau directeur de la communication, Joseph Zimet.

18 nouvelles voitures

Parmi les dépenses exponentielles repérées par L’Obs : le parc automobile. En 2018, 89.669 euros supplémentaires ont été déboursés pour l’achat de nouvelles voitures. Si l’Élysée assure avoir baissé de standing en optant pour des Peugeot 308 au lieu de 508, le nombre de véhicules a quant à lui bien augmenté, passant de 64 sous Hollande à 82 sous Macron. Autre poste de dépenses important : les frais alimentaires. La facture est cette fois plus élevée de 500.000 euros. Le palais présidentiel explique cette fois avoir dû organiser beaucoup plus de repas de travail et cite notamment le 21 novembre 2018 au soir, où le chef de l’État avait convié 2.000 élus locaux à l’Élysée, en pleine crise des « gilets jaunes ». Concernant les frais de ménage, ils ont eux aussi explosé depuis l’arrivée de Macron à l’Élysée, note L’Obs. Pour faire briller les 13.271 mètres carrés de surface, l’addition est plutôt très salée et s’élève à 680.000 euros, selon la présidence.

Une moquette à 300.000 euros

À cela s’ajoutent les travaux entrepris dans le Palais. La salle des fêtes en tête. Sa rénovation qui a duré cinq mois a pesé lourd dans les finances, en particulier la nouvelle moquette rouge et or qui a elle seule a coûté pas moins de 300.000 euros. Facture totale : un demi-million d’euros que l’Élysée espérait combler avec les ventes des objets dérivés de la boutique officielle du Château. Malheureusement, les recettes n’ont atteint que 100.000 euros entre septembre 2018 et septembre 2019, souligne L’Obs.

Concernant les dépenses de personnels, là aussi, la facture est élevée. L’Élysée a fait appel à un prestataire extérieur : Eurogroup Consulting, qui a perçu, en 2018, 259.773 euros. La présidence assure néanmoins que ce poste de dépenses devrait légèrement baisser en 2019.

Comme le souligne L’Obs, Emmanuel Macron dépenserait donc beaucoup plus que son prédécesseur François Hollande et presque autant que Nicolas Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 21 =