Porsche & BMW, suivent Eco-L’eau® :

Éco-L’eau, un système d’injection de vapeur d’eau

Breizh Info : Pour voitures : Eco l’eau fait tourner les moteurs à l’eau

ecoleau

Avec la flambée du prix du pétrole et la hausse des taxes, rouler en voiture coûte de plus en plus cher aux Français. Heureusement, il existe une solution permettant de consommer moins de carburant tout en réduisant son empreinte écologique : le moteur à eau Eco l’eau.

Fabriqué et commercialisé par la société bretonne Moteur BZH, cet ingénieux système peut être installé sur tous les moteurs thermiques.

La perte d’énergie, grand défi du moteur à combustion

Dans les moteurs à combustion interne, seuls 30 % de l’énergie du carburant servent à faire avancer les véhicules. Les deux tiers restants sont transformés en chaleur, qui se dissipe dans le circuit de refroidissement et dans l’échappement. Pour diminuer la consommation de carburant, il est donc indispensable de récupérer cette énergie envolée. C’est à ce défi que s’est attaqué avec succès Laurent Baltazar, fondateur de Moteur BHZ. Il y a huit ans, il a inventé le système Eco l’eau, qui dope le moteur en injectant un mélange homogène de particules d’air humide et de particules de carburant pulvérisées.

Le principe Eco L’Eau

Eco l’Eau est un concept d’avenir qui est inspiré du passé. Il utilise le cycle Rankine, inventé au 19ème siècle par un ingénieur écossais, qui a permis la construction de la machine à vapeur. La chaleur est transformée en vapeur par un échangeur placé sur la ligne d’échappement.

Même si ce principe est connu depuis 1865, il n’a pas été facile de l’adapter à l’automobile. Laurent Baltazar a énormément travaillé pour trouver les réglages adéquats et pour placer les composants du système de façon à optimiser la production de vapeur. Le résultat, c’est un système qui permet d’injecter de l’eau dans un réservoir résistant au gel, situé sous le capot

Les atouts du moteur à eau

• Un système économique. L’injection de vapeur par le processus Eco l’eau permet de réduire de 20 à 50 % la consommation de carburant : la température de combustion est diminuée, ce qui permet d’améliorer le rendement du moteur.

• Un moteur écologique. Le moteur Eco l’eau diminue de 30 % l’émission de particules fines.

• Un dispositif pour tous. Les kits Hybrid4all peuvent être installés sur tous les véhicules thermiques.

• Une grande durabilité. Le processus Eco l’eau ralentit l’usure prématurée des pièces moteur. • Plus de confort de conduite. La vapeur d’eau augmente le couple et diminue les bruits.

• Simplicité. Le moteur Eco l’eau est facile à installer. Les conducteurs qui ne veulent pas mettre les mains dans le cambouis peuvent opter pour les forfaits avec installation à domicile

Le kit Hybride4all

Plusieurs kits sont disponibles sur le site Hybrideeau.fr. Le kit de base coûte 299 euros et convient à tous les moteurs thermiques qui consomment moins de 10 litres au 100 ou à l’heure.

Ce kit contient :

• Un catalyseur miniaturisé plat, qui se monte de manière externe, sans soudure, avec un collier

• Un diffuseur à raccorder sur l’admission (perçage de la durite d’admission)

• Un bulleur en polypro autonomie 1 plein de carburant mini

• Des durites en silicone

• Des colliers de serrage

• Une notice de montage

Voir BOUTIQUE

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Motor1 : Fabriqué en France !

Nous avions parlé récemment de la société Electriq-Global, qui développe actuellement un carburant pour véhicules fonctionnant avec 60 % d’eau grâce à un système transformant un mélange minéral en hydrogène pour propulser la voiture. Cette entreprise est Australo-israélienne, mais il s’avère qu’une entreprise française travaille sur des systèmes pour faire fonctionner les moteurs avec de l’eau !

 Tesla achète le fabricant de batteries Maxwell Technologies

C’est dans le Finistère qu’est basée la société HybrideàEau, qui a breveté le système Éco-L’eau, un système d’injection de vapeur d’eau permettant, selon le site, de ralentir l’usure des pièces moteurs et d’améliorer le confort de conduite, en plus de lutter évidemment pour l’écologie et pour permettre aux automobilistes de faire des économies.

« Notre principe est sans doute le plus prometteur, même s’il nous ramène à l’invention de… la machine à vapeur ! », explique le site. « Il utilise le principe du cycle Rankine. Ici, la chaleur est transformée en vapeur en plaçant un échangeur sur la ligne d’échappement. Celle-ci permet la transformation de l’eau en vapeur afin d’augmenter la densité et donc le couple en passant par l’admission d’air. » 

L’entreprise explique qu’il a fallu chercher à adapter ce principe thermodynamique à la propulsion d’une voiture, et au fonctionnement d’un moteur thermique : « Connu depuis 1865, il n’était cependant pas facile à adapter à l’automobile. Le challenge consistait à trouver les bons réglages & le bon emplacement des composants du système HybrideàEau pour optimiser l’envoi de vapeur. »

Le même cheval de bataille : la récupération d’énergie

Comme le rappelle l’entreprise, environ 70 % de l’énergie développée par une voiture est perdue sous forme de chaleur dissipée dans le circuit de refroidissement, tandis que ce sont les 30 % restants qui servent à faire avancer la voiture. Le système Éco-L’eau reste indépendant du moteur grâce à l’installation de l’échangeur, et la vapeur est renvoyée dans la chambre de combustion via le circuit d’admission d’air.

Une voiture consommera environ 20 cl d’eau tous les 1000 kilomètres. L’homologation du système que vend l’entreprise n’est pas nécessaire, celui-ci est totalement légal puisqu’il n’y a pas besoin d’obtenir une homologation pour des systèmes destinés à économiser du carburant. Enfin, HybrideàEau précise aussi que la réduction de fumées permise par Éco-L’eau peut aider les véhicules les plus anciens à passer le contrôle technique, notamment avec le durcissement des normes antipollution.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 26 =