Coup de tonnerre dans l’affaire Carlos Ghosn ! Il s est fait la Malle …

Assigné à résidence, Carlos Ghosn aurait malgré tout quitté le Japon

L’homme d’affaires serait arrivé à Beyrouth, au Liban, lundi soir, selon « L’Orient-Le-Jour ». Il était jusqu’alors assigné à résidence à Tokyo.

Par LePoint.frPublié le 30/12/2019 à 22:25 | Le Point.fr

Carlos Ghosn a ete arrete au Japon en novembre 2018.
Carlos Ghosn a été arrêté au Japon en novembre 2018. © Kazuki Wakasugi / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Coup de tonnerre dans l’affaire Carlos Ghosn ! L’ex-PDG du groupe Renault-Nissan est arrivé à Beyrouth (Liban) lundi soir en provenance de Turquie, à bord d’un jet privé, selon le quotidien L’Orient-Le Jour. Une information confirmée par Les Échos et Europe 1. D’après ce qu’a indiqué l’entourage de l’homme d’affaires franco-libanais à la radio, ce dernier ne souhaite pas se soustraire à la justice, mais le contexte juridique du pays ne lui permettait pas d’espérer un procès équitable.

Carlos Ghosn est confronté à quatre chefs d’accusation, notamment pour n’avoir pas déclaré une partie de ses rémunérations lorsqu’il était à la tête du groupe automobile, ou encore pour abus de confiance aggravé. Il a été arrêté au Japon en novembre 2018, puis libéré sous caution le 25 avril, et assigné à résidence. Parmi les conditions auxquelles il était soumis, l’interdiction de voir son épouse, Carole Ghosn, ou de la contacter. L’ex-PDG de Renault-Nissan était dans l’attente d’un procès, qui aurait sans doute eu lieu dans le courant de l’année 2020. 

Lire aussi Carlos Ghosn, une tragédie (très) française

Une « guerre économique » contre Carlos Ghosn ?

Les enfants de Carlos Ghosn avaient rédigé une tribune, fin novembre, sur le site de la radio publique Franceinfo, pour dénoncer un système judiciaire « cruel » et « injuste », jugeant leur père victime d’une « guerre économique » et demandant aux autorités japonaises « de mettre un terme à l’interdiction qui l’empêche de rentrer en contact avec son épouse ».

Les documents transmis par l’ex-patron déchu à la cour « indiquent notamment que les procureurs, les dirigeants de Nissan ainsi que des officiels du gouvernement japonais ont fabriqué de toutes pièces cette procédure pénale dans le but d’évincer notre père de son poste, par peur que l’alliance entre Nissan et Renault ne menace l’indépendance de Nissan », affirmaient les enfants de l’homme d’affaires sexagénaire.

A Lire : ils se mettent à l’eau

Pour Télécharger Brochure & explication : http://www.ecolomag.fr/wp-content/…/2018/12/CP-Eco-l-eau.pdf10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…HYBRIDEAEAU.FRAprès SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau – HybrideàEau10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 1 =