ces apprentis délinquants ont déjà bien été punis.

Les voleurs tentent de siphonner le gazoil d’un car mais aspirent les WC à la place

Partager sur facebook

Quelques Australiens ont récemment appris pourquoi il faut toujours prendre garde à ce que l’on met dans sa bouche.

Ces quelques voleurs avaient un cruel besoin d’essence : ils ont donc décidé de siphonner celle d’un car de tourisme. Pendant la nuit, ils se sont approchés subrepticement du car, ont enfilé un tuyau dans le réservoir et se sont mis à aspirer.

Mais il y a eu un problème de taille : ils avaient placé le tuyau au mauvais endroit. Ce n’était pas le réservoir d’essence qu’ils siphonnaient, mais celui des eaux usées !

D’après l’un des policiers chargés de l’affaire : « On peut imaginer qu’ils se sont vite enfuis, avec un goût plutôt amer dans la bouche ».

La police est toujours à la recherche des auteurs. Quelque part, on a l’impression que ces apprentis délinquants ont déjà bien été punis.

A Lire : ils se mettent à l’eau pour rouler plus longtemps

Pour Télécharger Brochure & explication : http://www.ecolomag.fr/wp-content/…/2018/12/CP-Eco-l-eau.pdf10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…HYBRIDEAEAU.FRAprès SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau – HybrideàEau10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…En savoir pluS

L’excuse Qui ne tient Pas

Pour l’ancienne candidate la présidentielle en 2007, ces élus « ne savent plus quoi inventer pour me faire taire parce que toute parole de vérité qui dénonce les graves désordres sociaux dont la France souffre les dérange », a-t-elle répliqué auprès de l’AFP. « Ma parole dérange », a-t-elle renchéri ce vendredi sur RTL.

Rocard présent à plusieurs reprises aux sommets

Pour sa défense, Ségolène Royal se réfère notamment à l’activité et au bilan de son prédécesseur à ce poste, Michel Rocard. L’ancien Premier ministre avait été nommé ambassadeur pour les pôles par Nicolas Sarkozy en avril 2009, et il a occupé ce poste jusqu’à son décès, le 2 juillet 2016.

Premier point soulevé par Ségolène Royal : le travail mené. Selon elle, citée par le chef du service politique de France Info Jean-Jérôme Bertulos, Michel Rocard « ne s’est rendu [au Conseil de l’Arctique] qu’une seule fois en 7 ans et il n’y est plus retourné ».

Jean-Jérôme Bertolus@jjbertolus

Ségolène Royal se défend : « Mon prédécesseur aux pôles Michel Rocard avait de même gardé toute sa liberté de parole (…) Quand au reproche concernant le conseil de l’Arctique, Michel Rocard, ne s’y est rendu qu’une seule fois en 7 ans et il n’y est plus retourné… »4521:01 – 26 déc. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité99 personnes parlent à ce sujet

En réalité, l’ancien élu socialiste était physiquement présent au moins à trois reprises, lors des réunions ministérielles qui ont lieu tous les deux ans : en 20092011, et 2013. Son nom apparaît sur les fiches de présence publiées sur le site du Conseil de l’Arctique.

En 2010, à une autre réunion à Copenhague, « il était venu avec un ministre français qu’il avait réussi à convaincre de l’accompagner, Pierre Lellouche, alors qu’ils n’avaient pas pu prendre la parole », souligne Mikaa Mered, spécialiste des pôles et enseignant à l’Institut libre d’étude des relations internationales à Paris.

Auditions parlementaires et conférences

Michel Rocard a également été auditionné à plusieurs reprises à l’Assemblée nationale et au Sénat, à sa demande ou à celle des parlementaires. Ce fut par exemple le cas, le 7 juillet 2010, comme on le retrouve dans les archives des sites du Parlement. Cela s’est produit « quasiment chaque année, et ça portait surtout sur des questions de fond : les négociations pour l’Arctique, la place de la France, etc », se rappelle Mikaa Mered. En revanche, cela n’a jamais eu lieu pour Ségolène Royal.

Son prédécesseur a également participé à de nombreuses conférences publiques dans des écoles ou des entreprises, consacrées aux enjeux sur les pôles arctique et antarctique. Le 8 novembre 2013, par exemple, il s’était exprimé pendant plus d’une heure et demie sur « la gouvernance mondiale et les pôles », lors d’une soirée des « vendredis de Gif » à Gif-sur-Yvette (Essonne).

A Lire : ils se mettent à l’eau

Pour Télécharger Brochure & explication : http://www.ecolomag.fr/wp-content/…/2018/12/CP-Eco-l-eau.pdf10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…HYBRIDEAEAU.FRAprès SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau – HybrideàEau10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…En savoir plus

Rolls Royce s’envole… En électrique

Rolls-Royce dévoile un avion 100% électrique avec l'objectif d'atteindre une vitesse record

© Rolls-Royce

 19/12/2019 12:34 | Antony Angrand

Rolls-Royce dévoile un avion 100% électrique avec l’objectif d’atteindre une vitesse record

Les ambitions de Rolls-Royce de construire l’avion tout-électrique le plus rapide au monde ont fait un grand pas en avant avec le dévoilement de l’avion à l’aéroport de Gloucestershire. Cet avion « zero-emission » a été conçu en partenariat avec la start-up Electroflight et le constructeur de moteurs et de contrôleurs électriques YASA. Les travaux d’intégration du système de propulsion électrique vont maintenant commencer avec l’objectif d’atteindre une vitesse record de plus de 480 km/h à la fin du printemps 2020.

Les travaux vont maintenant commencer sur l’intégration du système de propulsion électrique révolutionnaire pour permettre à l’avion zéro émission de faire une course pour les livres de records avec une vitesse cible de 300 mph (soit 480 km/h) à la fin du printemps 2020.


L’avion fait partie d’une initiative de Rolls-Royce appelée ACCEL – abrévié de « Accélérer l’électrification du vol » et est un élément clé de la stratégie de Rolls-Royce pour défendre l’électrification. Le projet implique une foule de partenaires, y compris le fabricant de moteurs électriques et de contrôleurs YASA et le démarrage de l’aviation Electroflight. La moitié du financement du projet est fournie par l’Aerospace Technology Institute (ATI), en partenariat avec le Department for Business, Energy and Industrial Strategy et Innovate UK. 

La cellule d’essai d’ionBird, nommée d’après la technologie électrique propulsant l’avion, a également été dévoilée. L’ionBird sera utilisé pour tester le système de propulsion avant qu’il ne soit entièrement intégré. Les essais prévus au cours des prochains mois comprennent la rotation du système de propulsion jusqu’à pleine puissance ainsi que des vérifications de navigabilité clés.

ACCEL disposera de la batterie la plus dense jamais assemblée pour un avion, fournissant suffisamment d’énergie pour alimenter 250 foyers ou voler de Londres à Paris, sur une seule charge. Ses 6 000 cellules sont emballées pour minimiser le poids et maximiser la protection thermique. Un système de refroidissement avancé assure des performances optimales en refroidissant directement les cellules pendant les séries d’enregistrement de haute puissance.
 

L’hélice est entraînée par trois moteurs électriques axiaux à haute densité de puissance. Par rapport à un avion conventionnel, les pales de l’hélice tournent à un régime beaucoup plus bas pour offrir un tour plus stable et beaucoup plus silencieux. Ensemble, ils fourniront en permanence plus de 500 chevaux pour la course record. Même pendant l’exécution record, le groupe motopropulseur tout électrique fournit de la puissance avec une efficacité énergétique de 90% et sans émissions. 

A Lire : ils se mettent à l’eau

Pour Télécharger Brochure & explication : http://www.ecolomag.fr/wp-content/…/2018/12/CP-Eco-l-eau.pdf10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…HYBRIDEAEAU.FRAprès SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau – HybrideàEau10 Août, 2019 admin écologie,économie,Non classé Après SCREG , Cadiou Industrie , des Taxis & Mairies, Les Ebénistes ALLOT, d’autres groupes … se jettent à l’eau Le kit Moteur Eau est une solution ingénieuse brevetée, développée et industrialisée par eco-leau.com. Il permet une…En savoir plus

Cette affaire de tapage diurne va faire du bruit !

Image d'illustration (Pixabay/Bildagentur_Intuitivmedia)

Image d’illustration (Pixabay/Bildagentur_Intuitivmedia)ACTUALITÉS

Un boulanger reçoit une plainte pour tapage diurne : son chariot à pain fait trop de bruit

PAR NATHALIE DIEUL12 décembre 2019 Mis à jour: 12 décembre 2019Partager

Après les coqs, les cigales, les cloches, c’est maintenant le chariot à pain dans lequel un boulanger transporte ses baguettes sur 50 mètres qui dérange. Il a reçu un rappel à la loi avec une amende de 68 euros pour tapage diurne.

Le boulanger de la commune de Velaux dans les Bouches-du-Rhône avait du mal à croire ce qu’il lisait lorsqu’il a ouvert la lettre de la police municipale, contenant un rappel à la loi pour tapage diurne et indiquant que « des voisins se sont plaints », rapporte France Bleu.

Morgan Hamelin transporte en effet ses baguettes dans un panier en osier à roulettes sur une cinquantaine de mètres entre son four et son commerce dans le vieux village, et ce, trois fois par jour. Il prend pourtant des précautions pour ne pas déranger de bonne heure les habitants .

« Je fais ce trajet en fourgon tôt le matin pour ne pas gêner le voisinage, mais en journée, je fais trois voyages à pied, le premier est à 9 h le dernier à 18 h 30. »

JEAN-LUC POUSSIN@JLPOUSSIN

Le boulanger de Velaux rappelé à l’ordre pour tapage diurne https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-boulanger-de-velaux-rappele-a-l-ordre-pour-tapage-diurne-1575999357 …Le boulanger de Velaux rappelé à l’ordre pour tapage diurneLe boulanger du centre du village de Velaux a reçu un rappel à la loi de la police municipale. Motif ? Le chariot avec lequel il transporte ses baguettes de son four à sa boulangerie gêne le voisin…francebleu.fr07:55 – 12 déc. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de JEAN-LUC POUSSIN

Réactions de soutien

Plusieurs voisins ont offert leur soutien à l’infortuné boulanger, qui ne rit pas de la situation. « Dans un sens c’est inquiétant, il y en a qui se plaignent des cigales, d’autres des coqs, on ne tolère plus rien de nos jours… », reconnaît Christian au micro de France Bleu.

Lucienne, de son côté, compare le bruit que fait la panière du boulanger à celui des cartables à roulettes des enfants : « Et quand les enfants traînent tous les matins leurs cartables à roulettes, c’est pareil, alors, on va porter plainte ? »

Quoi qu’il en soit, cette affaire de tapage diurne risque de faire grand bruit !

La sanction peut être lourde pour l’agriculteur.

Boue sur la route. Jusqu’à trois ans de prison et une forte amende pour l’agriculteur

La récolte du maïs et la pluie rendent les routes très boueuses et, par conséquent, très dangereuses. La sanction peut être lourde pour l’agriculteur.

Publié le 29 Sep 17 à 11:30

Un panneau a été posé en amont mais cela ne suffit pas. La route doit être nettoyée (©Le Réveil Normand)

La saison des ensilages de maïs a débuté, ponctuée par quelques périodes de pluie. Avec le ballet incessant des engins agricoles transportant la récolte, les routes deviennent boueuses et les conséquences peuvent être très graves. Le conducteur dune voiture ou le pilote dune moto arrivant sur cette chaussée glissante peut rapidement perdre le contrôle et la vie.

Les devoirs de l’agriculteur

Larticle591 de lordonnance sur la circulation routière est très clair. 

« Le conducteur d’un véhicule évitera de salir la chaussée. Avant qu’un véhicule quitte un chantier, une fosse ou un champ, ses roues seront nettoyées. Les chaussées qui ont été souillées seront signalées aux autres usagers de la route et immédiatement nettoyées ».

L’obligation faite aux agriculteurs est particulièrement contraignante et ils sont assez peu à la respecter.

Dans un document de la FDSEA (Fédération départementale des salariés et exploitants agricoles) accessible aux agriculteurs, on peut lire que la responsabilité civile de l’agriculteur pourra être recherchée « si un dommage matériel, corporel ou même moral a été causé à une victime du fait de la présence de boue sur la chaussée ». L’article 1382 du Code civil offre à la victime d’un accident d’obtenir des dommages et intérêts « auprès de l’auteur de la faute. Trois conditions doivent être remplies ».

Pour que la responsabilité soit engagée, il faut une faute, un préjudice et un lien de causalité. La faute cest le fait de ne pas avoir nettoyé la route. Le préjudice cest la blessure corporelle et/ou les dégâts matériels. Le lien de causalité cest laccident survenant en raison de la présence de boue sur la route. Quand ces conditions sont réunies, le responsable peut être condamné à payer des dommages et intérêts. Cest ce que prévoit larticle R 116-2-4 du code de la voirie avec une amende de cinquième classe allant de 1500 à 3 000 euros.

Il est donc indispensable de nettoyer régulièrement la route pendant toute la durée du chantier, pas seulement à la fin.

Jusqu’à 45 000 euros d’amende

Aux peines damendes peuvent se cumuler des peines de prison en cas de dommage aux personnes. Toujours selon le document de la FDSEA, « causer involontairement à autrui une incapacité totale de travail de moins de trois mois est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Si l’accident cause la mort d’une personne, cet homicide involontaire est puni de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende (article 221-6 du Code pénal).

Pour éviter l’accident et ses différentes conséquences, il est donc impératif de nettoyer la route, mais aussi de signaler en amont.

« Si l’agriculteur salit la route, il doit aussitôt signaler le danger et, dans les meilleurs délais, procéder au nettoyage, sinon il se met en infraction. Si le danger est signalé, la responsabilité de l’usager est également engagée car il doit adapter son comportement à la signalisation mise en place ».

Attention, le fait de poser des panneaux triangulaires réglementaires, et de les placer dans les deux sens de circulation à 150 mètres du chantier, ne dégage pas de la responsabilité en cas daccident. Il permet seulement aux autorités de juger des moyens mis en œuvre pour limiter le risque.

Enfin, poser des panneaux nexonère pas de nettoyer la route en sortie de champ et partout où elle est souillée.

Cette expérience est une Catastrophe…

VOITURES ELECTRIQUES

2h30 de charge et 23 euros pour faire 300 km !!!

Le très pro-électrique magazine Automobile Propre vient de réaliser un test grandeur nature du Kia e-Niro 64 kWh sur un trajet Paris Lille (220km) et en dresse le bilan …


Au delà des conditions du voyage que nous vous laissons découvrir à la lecture de l’article d’Automobile Propre, faisons un focus sur l’autonomie et les aléas rencontrés pour recharger le Kia….


Nos braves essayeurs sont partis de Paris avec un véhicule chargé à bloc et affichant une autonomie prévisionnelle de 477 km, permettant donc (théoriquement) de faire l’aller-retour. Ils rejoignent Lille à une vitesse moyenne de 96 km/h pour constater que vitesse et chauffage ont drastiquement réduit l’autonomie et qu’il ne reste que 90 km d’autonomie.


Il faut donc « faire le plein » pour pouvoir rentrer. Ils décident de repartir en direction de Paris afin de charger sur l’aire de Saint-Léger, à 57 km au sud de Lille, cette aire étant équipée d’une borne rapide Corri-Door censée délivrer jusqu’à 50 kW en courant continu. Arrivés sur place, il leur reste seulement 5% de batterie pour 15 km d’autonomie restante affichée. Mais la charge plafonne à 40 kW, elle va s’interrompre soudainement après avoir fourni seulement 1,9 kWh à la batterie de la Kia…

Une seconde session de charge leur permet de récupérer 1,7 kWh de plus. Les appels auprès du gestionnaire de la borne ne parviennent pas à résoudre le problème.


Après 4 sessions et seulement 7,3 kWh récupérés en plus d’une heure de manipulations, ils repartent pour terminer la charge sur une autre station.


Ils doivent parcourir 75 km avec 26% de batterie pour atteindre l’aire de Ressons-Ouest qui dispose d’une borne du réseau Corri-Door. A 110 km/h sur l’autoroute, ils atteignent la borne avec des sueurs froides : le e-Niro est passé en « mode tortue » sur l’accès à l’aire. La vitesse décline très rapidement et soudainement la vitesse maximale plafonne à 15 km/h, permettant tout juste d’atteindre la borne : Il reste 1% et 1 km d’autonomie.


Heureusement, cette fois la borne fonctionne correctement et ils récupèrent 58 kWh en 1h20, permettant de rentrer à Paris. Le temps de charge totale s’approche de 2 h 30 … heureusement qu’il n’y avait pas d’attente à la borne et qu’ils n’avaient pas prévu un rendez-vous en soirée…


Le tarif de la recharge est particulièrement salé : via le Pass Chargemap, ils ont du acquitter 23,16 euros, pour les 300 km effectués entre le matin et la borne de recharge.


Ce coût porte l’usage de la Kia e-Niro 64 kWh au même niveau que son équivalent thermique essence, pour une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité.


Cette expérience met également en avant la problématique de la fiabilité des bornes de recharge et le coût de leur maintenance qu’il faudra bien supporter d’une façon ou d’une autre.


Enfin, elle pose aussi la question de la tarification très variable des différents opérateurs de réseaux de bornes et de leurs opérateurs commerciaux (ChargeMap, Sodetrel, Ionity …)


Quand une voiture électrique prend feu, pour stopper l’incendie, il faut… une piscine !!!

Pour maîtriser l’incendie d’une BMW i8, les pompiers l’ont littéralement immergé dans une cuve Capture Brandweer Midden West Brabant
En quelques semaines, deux véhicules électriques ont pris feu. Pour éteindre les flammes et éviter une reprise, les pompiers les ont immergés dans de grands bassins d’eau pendant plusieurs heures.


Il n’existe pas encore de statistiques sur les risques d’incendie des véhicules électriques, mais chaque incident est évidemment observé de près et commenté sur les réseaux sociaux.


Samedi, une Tesla Model S branchée à une station de recharge à Anvers (Belgique) a été complètement détruite. En mars, une BMW I8 avait brûlé alors qu’elle était en charge dans une concession aux Pays-Bas.


La question de la maîtrise de ces incendies se pose alors que les autorités tentent d’encourager la circulation de ce type de véhicule sur les routes.


Les batteries lithium ion peuvent parfois présenter un phénomène d’emballement thermique en cas de court-circuit notamment lors de la recharge. La température de la batterie peut dépasser une centaine de degrés, ce qui conduit à un embrasement spontané du véhicule.
Sous surveillance pendant 48 heures
Même si le feu est maîtrisé, des reprises spontanées d’incendie peuvent se produire tant que la température du véhicule n’a pas intégralement baissé. Un phénomène qui n’existe pas avec un véhicule thermique. La solution la plus efficace ? Plonger le véhicule dans un grand bassin d’eau pendant plusieurs heures.
« Si la batterie haute tension prend feu, qu’elle est exposée à une chaleur élevée, pliée, tordue, fissurée ou brisée de quelque façon que ce soit, utilisez de grandes quantités d’eau pour la refroidir », précise une notice de Tesla à l’attention des pompiers.
Par ailleurs, le constructeur conseille de vérifier durant une période de 48 heures qu’aucun « point chaud » ne persiste au niveau des batteries en utilisant une caméra thermique.
L’autre précaution en cas d’incendie concerne les vapeurs toxiques que dégage le feu de batteries. L’intervention de pompiers ne peut se faire que sous protection respiratoire.
Et que disent les zécolos ?

C’est une arnaque qui prend de l’ampleur

PERMIS DE CONDUIRE : LA NOUVELLE ESCROQUERIE QUI VOUS CONTRAINT À RÉGLER LES AMENDES DES AUTRES

SARAH UGOLINI  PUBLIÉ LE 03/11/2019 À 11H33  MIS À JOUR LE 03/11/2019 À 15H40

Permis de conduire : la nouvelle escroquerie qui vous contraint à régler les amendes des autres SAUVEGARDER CET ARTICLE

Des arnaqueurs volent les numéros de permis de conduire perdus ou volés et les vendent sur Internet à des automobilistes souhaitant faire endosser et régler leurs amendes à d’autres.

C’est une arnaque qui prend de l’ampleur et qui tourne au cauchemar pour les victimes. Selon Le Parisien, de plus en plus d’escrocs ont décidé de vendre en ligne les numéros de permis de conduire perdus ou volés à des personnes souhaitant faire payer leurs PV à un autre. Un système bien huilé dans lequel des cybercriminels volent les données de permis de conduire perdus ou piratés et les diffusent sur Internet contre rémunération. L’objectif ? Faire endosser aux détenteurs des permis de conduire volés ou piratés des amendes pour des infractions qu’ils n’ont pas commises, en usurpant leur identité.

Ainsi, les acheteurs de ses numéros de permis paient environ la moitié du prix original de l’amende pour ne pas l’endosser eux-mêmes, mais la faire régler à des automobilistes innocents qui n’ont en réalité commis aucune infraction. Leur identité est en effet usurpée et leur numéro de permis de conduire est en réalité vendue aux plus offrants sur Internet. Selon Le Parisien, à Lille (Nord) en avril dernier, ce sont treize automobilistes qui ont été condamnés par le tribunal de police après avoir utilisé ce moyen pour ne pas avoir à payer leur contravention.

Clignotant : PV à 35 euros et retrait de trois points

Ardèche : plus de 200 conducteurs verbalisés pour absence de clignotant

Lundi 4 novembre 2019 à 18:18 – Par Florence BeaudetFrance Bleu Drôme Ardèche

L’opération a duré un mois. Pendant tout le mois d’octobre, les gendarmes de l’Ardèche ont alterné information et répression sur l’importance du clignotant en cas de dépassement ou de changement de direction. D’après le bilan fourni ce lundi, ils ont verbalisé 206 personnes.

Deux gendarmes ardéchois contrôlent une voiture
Deux gendarmes ardéchois contrôlent une voiture © Radio France – Timour Ozturk

Ardèche, France

Qui n’a pas râlé en suivant un conducteur qui tourne ou double sans clignotant ? Devant la recrudescence des mauvais comportements sur la route et la hausse du nombre de morts en Ardèche, l’escadron départemental de sécurité routière de la gendarmerie avait décidé durant quatre semaines d’accentuer les contrôles sur les clignotants. Les gendarmes ont alterné semaine d’information et semaine de sanction. 

PV à 35 euros et retrait de trois points

117 conducteurs ont ainsi été verbalisés mi-octobre. Sur la semaine écoulée, du 28 au 3 novembre, ils étaient 89. Soit un total de 206 personnes sanctionnées pour ne pas avoir fait usage au moins deux fois de suite du clignotant lors d’un dépassement ou d’un changement de direction. Chacun a reçu un PV de 35 euros et perdu trois points sur son permis.

Tragique, Il n’a pas pu sortir de la Tesla

UN HOMME MEURT DANS SA TESLA CAR LES PORTIÈRES NE SE SONT PAS OUVERTES APRÈS UN ACCIDENT

Par CNEWS – Mis à jour le 24/10/2019 à 15:20Publié le 24/10/2019 à 15:19PartagerTweet

L'homme a brûlé à l'intérieur du véhicule sans pouvoir sortir, car les portes étaient verrouillées.

 L’homme a brûlé à l’intérieur du véhicule sans pouvoir sortir, car les portes étaient verrouillées. [ROBYN BECK / AFP]

Au volant de sa Tesla modèle S, Omar Awan a heurté un palmier sur une route du Sud de la Floride. Les secours n’ont pas pu ouvrir le véhicule pour le sortir, car les portières étaient bloquées. Les batteries au lithium de la voiture se sont enflammées, et l’homme a brûlé vif à l’intérieur du véhicule.

L’avocat de la famille du défunt, Stuart Grossman, met en cause directement l’entreprise. Cette voiture présente selon lui un «risque de s’enflammer très important», et est la cause du grave accident d’Omar Aman.

Le modèle S possède des poignées de portes rétractables, qui sont censées apparaître lorsque la voiture détecte la clé à proximité. Les premières personnes arrivées sur les lieux n’ont pas pu ouvrir les portes, car le système était verrouillé et qu’ils ne pouvaient pas saisir les poignées, encastrées dans la carrosserie. «La voiture est trop automatisée», a déclaré Stuart Grossman. 

Omar Awan, anesthésiste de 48 ans et père de 5 enfants, s’était tourné vers l’entreprise d’Elon Musk par «sensibilité pour la cause environnementale», et également pour des raisons de sécurité, comme l’a rapporté son avocat. Le fabricant se vante en effet de mettre au point «les voitures les plus sûres jamais fabriquées». Pour l’avocat, la victime aurait pu se tourner vers d’autres marques de voitures luxueuses, mais a choisi Tesla.  «Ça l’a tué», affirme-t-il. 

La société se défend en rappelant que lors d’accidents, surtout lorsqu’ils provoqués par le fait que les voitures roulent à une vitesse élevée, les systèmes peuvent s’enflammer, qu’il s’agisse d’un véhicule électrique avec batterie ou d’un véhicule avec carburant classique. 

La police roule avec sa voiture & elle paye les amendes

Son avocate a effectué toutes les démarches pour changer le nom qui apparaît sur la carte grise.

Par Q.VPublié le 21/10/2019 à 11:09 Mis à jour le 21/10/2019 à 15:14Depuis 2015, une Nordiste, vivant dans la métropole lilloise, est toujours propriétaire d’un véhicule dont se servent les policiers de la PJ de Versailles. Une situation ubuesque, qui lui a valu depuis 65 amendes et bon nombre de points perdus sur son permis.

L’affaire, révélée par Le Parisien et confirmée auprès de l’avocate de la jeune femme, démarre par une enquête pour trafic de stupéfiants. Son frère est soupçonné d’avoir fait profiter ses proches des recettes de son trafic. La jeune femme de 33 ans est jugée pour blanchiment, car la justice juge trouble l’origine des fonds ayant servi à acheter son Audi A3 Break.

L’Audi en question est confisquée dès le début de la procédure, et est depuis utilisée par les forces de l’ordre. La Nordiste reçoit alors des amendes pour excès de vitesse et stationnement illégal alors qu’elle n’est plus au volant.

Nelly Terrier@NellyTerrier

Kafka dans la vraie vie. Les policiers roulent avec la voiture de Salma qui a été saisie, elle paye leurs amendes et voit son permis retiré. Un récit de @PascaleEgre – via @Le_Parisien https://www.leparisien.fr/faits-divers/la-police-roule-avec-sa-voiture-elle-paye-les-amendes-20-10-2019-8176695.php …La police roule avec sa voiture, elle paye les amendesDepuis la confiscation de son Audi par un juge et sa remise à un service de police, une habitante du Nord reçoit contravention sur contravenleparisien.fr1710:21 AM – Oct 21, 2019Twitter Ads info and privacy22 people are talking about this

Une quinzaine de courriers envoyés

« J’ai alerté beaucoup de magistrats » s’agace Me Audrey Jankielewicz, son avocate, qui a adressé « une quinzaine de courriers à Versailles, Valenciennes, Douai… tous ceux qui ont eu le dossier en main« . Sans que rien ne change.

Même lorsque la Nordiste est condamnée, en 2018, à une peine avec sursis, et que la confiscation de son véhicule devient officielle, elle reste propriétaire de la voiture utilisée par les forces de l’ordre.

« La carte grise est toujours à son nom« , dénonce son avocate, pointant « une faute de l’État« , qu’elle envisage même d’assigner en justice.

Quant à sa cliente, « complètement désemparée« , a vu vendredi dernier 2000 euros saisi sur son salaire de vendeuse en prêt-à-porter. Elle a aussi perdu deux fois son permis à cause des pertes de points cumulées. « Il est hors de question qu’elle repasse son permis !« , s’indigne l’avocate.