les incroyables profits des sociétés d’autoroutes…

Autoroutes : 350.000€ de bénéfices par kilomètre !

 -




Jusqu’ à 350.000€ de bénéfices par kilomètre pour les sociétés d’autoroute !

A l’occasion de la traditionnelle hausse des tarifs des péages, Auto Plus révèle les incroyables profits des sociétés d’autoroutes…


 Les affaires roulent pour les sociétés d’autoroutes ! Alors qu’en ce début du mois de février, les tarifs au péage augmententAuto Plus s’est plongé dans le bilan financier des différentes sociétés afin de vérifier ce que chacune d’entre elles gagnent par kilomètre. Nous avons retenu neufs sociétés « historiques » (ASF, Cofiroute, Escota, APRR, etc.) et huit (petites) récentes (A’liénor, Alis, Atlandes, etc.) et avons constaté que l’addition de leurs bénéfices représente un joli magot.

Le viaduc de Millau : record toute catégorie !



Nous avons ainsi découvert que, rapporté aux 9119,3 km des 17 réseaux payants chaque kilomètre rapporte, en moyenne, 350.000€, la palme revenant à Area avec 733.252€/km ! Ahurissant !

Quand au viaduc de Millau, le bénéfice est à l’image de ce magnifique ouvrage d’art : IM-PRE-SSIONNANT ! Ses 3,3 kilomètres de bitume lui rapporte 21,4 millions d’euros par an, soit près de 6,5 millions par kilomètre…

Retrouvez le détail des bénéfices des autoroutes dans le n°1587 d’Auto Plus chez votre marchand de journaux du 1er au 7 février 2019 et sans limite de temps sur le kiosque en ligne d’Auto Plus.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

HULOT menacé par MONSANTO

Nicolas Hulot accuse Monsanto de l’avoir menacé




L’ancien ministre de l’Écologie a confié au « JDD » avoir été la cible de menaces de la part du géant de l’agrochimie juste après sa nomination. Monsanto dément.



Par 

Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr
Nicolas Hulot accuse Monsanto d’avoir voulu faire pression sur lui. Le groupe dément et juge ces accusations « diffamatoires ».© AFP/ BERTRAND GUAY

</div

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

Un bel exemple





Quelle que soit votre opinion sur le très populaire jeu de bataille royale Fortnite, il est indéniable que cela a fait d’Epic Games une somme démesurée. Comme, Scrooge McDuck plongeant dans une mare de fous d’argent.

Le développeur a récolté 3 milliards de dollars en 2018 rien que pour l’eau, rien que pour Fortnite, tandis que le fondateur d’Epic, Tim Sweeney, dispose désormais d’une valeur nette de 7,18 milliards de dollars, selon Bloomberg. Alors, que fait-on avec tout cet argent? Je veux dire en dehors de l’inévitable plongée dans le style Scrooge McDuck susmentionnée, bien sûr.



Il s’avère que Sweeney utilise sa fortune pour soutenir des projets de conversation au cours des dix dernières années. Selon Vigor News, Sweeney – qui a fondé Epic en 1991 – a dépensé des millions de dollars pour acheter des forêts afin que personne d’autre ne puisse leur nuire.

Par exemple, en Caroline du Nord, Sweeney a acheté 40 000 acres de terres et a fait des dons en faveur d’un certain nombre de projets de conservation, avec notamment une extension de 1 500 acres au parc national de Mount Michael.

En novembre 2016, il a également donné une somme incroyable de 15 millions de dollars pour aider à protéger 7 000 acres de Box Creek Wilderness, une étape qu’il a déclarée être «une partie du puzzle».





Sweeney a dit:

C’est l’une des régions les plus diverses de la Caroline du Nord. Il possède des espèces végétales et fauniques rares, ce qui lui semblait parfaitement adapté au Fish and Wildlife Service. C’est une première étape – il y aura d’autres endroits protégés. L’objectif est de relier le parc d’État de South Mountains à Chimney Rock. Ceci est une pièce du puzzle.

Son engagement envers la cause n’a pas vraiment diminué au fil des ans. L’année dernière, il a acheté une zone de 1 500 acres connue sous le nom de Stone Hills, l’empêchant de devenir un terrain de golf.

Sweeney a déclaré qu’il détiendrait lui-même la zone jusqu’à ce qu’il trouve «un refuge permanent pour la conservation de la nature, qui prendra des années, voire des décennies».

Si Fortnite devient de plus en plus grand signifie que Sweeney est autorisé à poursuivre son incroyable travail de conservation, alors je suis personnellement pour que ce soit le plus grand jeu au monde.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

UN GOUVERNEMENT Anti Ecologique

Grosse reculade en prévision sur l’interdiction des ustensiles en plastique



Par Sylvain Chazot — 
Bruno Le Maire lors d'une dégustation sur le marché de Dinard, en 2016.
Bruno Le Maire lors d’une dégustation sur le marché de Dinard, en 2016. Photo Thierry Pasquet. Signatures

Un sénateur LREM a déposé un amendement pour assouplir l’interdiction des objets plastiques à usage unique. Le gouvernement y est favorable.

  •  Grosse reculade en prévision sur l’interdiction des ustensiles en plastique



Après le glyphosate, une nouvelle reculade en vue ? Votée en septembre par l’Assemblée contre l’avis du gouvernement, l’interdiction des couverts et des contenants en plastique dès 2020 pourrait bien être atténuée dans le cadre de l’examen du projet de loi Pacte. Le sénateur LREM Frédéric Marchand a en effet déposé un amendement visant à limiter les dispositions votées l’an dernier. Pouce en l’air pour ces produits en plastique à usage unique qui représentent 70% des déchets marins.

  • Que vise cet amendement ?



L’article L541-10-5 du code de l’environnement fixe l’interdiction au 1er janvier 2020 «des gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées».

L’amendement de Frédéric Marchand réduit cette liste. Ne seraient plus concernés pour 2020 que «les gobelets et verres ainsi que les assiettes jetables de cuisine pour la table entièrement composées de plastique».L’interdiction des pailles, des couverts et des bâtonnets mélangeurs pour boissons etc., serait quant à elle repoussée d’un an, au 1er janvier 2021, soit à la même date que celle fixée par la directive européenne votée en octobre dernier sur ce même sujet. L’amendement revient aussi sur l’interdiction fixée au 1er janvier 2025 de l’utilisation «de service en matière plastique dans les services de restauration collective des établissements scolaires».

  • Quelle est la position du gouvernement ?

Le gouvernement est favorable à cet amendement, qu’il a sous-amendé pour réintroduire l’interdiction des contenants en plastique pour le service dans les cantines. «On ne veut pas revenir sur ça», dit-on du côté de Bercy. Pour le reste en revanche, on est plutôt d’accord. «Une directive européenne sur l’interdiction des produits plastiques à usage unique doit entrer en application en 2021, indique-t-on. On est parfaitement d’accord pour limiter les produits plastiques mais on veut que ça se fasse en conformité avec le reste de l’UE.» Soit peu ou prou les arguments du sénateur Marchand.

«C’est au gouvernement de montrer qu’il résiste aux lobbys, constate de son côté le député François-Michel Lambert, ex-membre du groupe LREM à l’Assemblée et en pointe sur l’interdiction des ustensiles plastiques à usage unique. Je suis étonné qu’il ne s’y oppose pas.» Ô ironie.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

Ce n’était pas dans mon Programme

Limitation à 80 km/h : « C’est une connerie, je n’y suis pour rien » aurait déclaré Macron

Ces propos viennent, ce weekend, d’être révélé par Le Parisien et BFM TV.



  • Une mesure qui n'était pas dans le programme d'Emmanuel Macron.

    Une mesure qui n’était pas dans le programme d’Emmanuel Macron.ARCHIVES B. C.
Publié le  / Modifié le S’ABONNER



Le président de la République, Emmanuel Macron aurait affirmé à Laurent Wauquiez alors qu’ils n’étaient que tous les deux que cette mesure est celle du Premier ministre Edouard Philippe.
Sécurité routière: 3259 morts en 2018
  • Le premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer que 3259 personnes sont mortes en 2018 sur les routes françaises, contre 3448 morts en 2017. « Il n’y a jamais eu aussi peu de morts sur les routes françaises (…) Ces chiffres sont historiques », a-t-il dit.

Ce sont donc 189 tués de moins en une année.



Il a ajouté que 116 vies ont été épargnées depuis le passage à 80 km/h la vitesse sur les routes secondaires.

Il a jugé « légitime de discuter » du 80 km/h « mais il serait fou de baisser le niveau d’ambition ». « La sécurité routière n’est pas un petit enjeu, c’est un enjeu citoyen et collectif », a-t-il ajouté.

80km/h : 116 vies épargnées depuis le 1er juillet (Edouard Philippe)
Le Premier ministre s’est exprimé lors d’une conférence de presse annonçant des chiffres « historiques » sur le nombre de blessés et de morts sur les routes.



une belle galipette financière

Toulouse-Blagnac: le scandale Macron

 PAR 

La privatisation de l’aéroport de Toulouse s’enlise dans les scandales : pacte secret entre l’État et un groupe chinois, détournement des réserves financières de l’entreprise par les nouveaux actionnaires… Ceux-ci envisagent même de revendre leurs titres pour 500 millions d’euros, soit une plus-value de 192 millions.



ir

Décidée en 2014 par Emmanuel Macron, du temps où il était ministre de l’économie, la privatisation de la société de gestion de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (SATB) n’aura été qu’une suite interminable de scandales. Et le dernier en date risque d’avoir un retentissement encore plus important que ceux qui l’ont précédé : les actionnaires chinois qui ont racheté à l’État 49,9 % du capital de la société ont en effet décidé de revendre leur part, et de faire au passage une belle galipette financière. Le bilan de l’opération de privatisation est accablant pour le chef de l’État, l’histoire s’apparentant à une opération de prédation sur un bien public.

Aéroport de Toulouse-Blagnac : les actionnaires chinois de Casil mettent en vente leur participation

© MaxPPP
© MaxPPP

Les actionnaires chinois de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, réunis dans le consortium Casil Europe, qui détiennent 49,9 % du capital de l’aéroport de Toulouse-Blagnac depuis sa privatisation par l’Etat en décembre 2014, cherchent à vendre leur participation.

Par Vincent Albinet 

Les actionnaires chinois de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, Friedmann Pacific Asset Management (FPAM) et Shandong Hi Speed Group, réunis dans le consortium Casil Europe, cherchent à vendre leur participation.

Cette information, rapportée par la Dépêche du Midi, nous a été confirmée par l’un des autres actionnaires de l’aéroport, privatisé depuis décembre 2014 par l’Etat. Une privatisation vivement critiquée par la Cour des comptes, après avoir été épinglée par un rapport parlementaire.

Casil Europe avait acquis 49,9% des parts du 3è aéroport régional français (plus de 9,6 millions de passagers en 2018) pour la somme de 308 millions d’euros.

L’Etat, qui avait conservé 10,01 % du capital, doit d’ici avril 2019, décider si il vend ou non sa participation.

Mais la gestion très spéculative de l’aéroport par les Chinois, s’octroyant de généreux dividendes, avait créé des tensions avec les actionnaires locaux du site constitués par la Chambre de commerce et d’industrie, Toulouse-Métropole, la région et le département et qui détiennent 40 % du capital. Ces actionnaires avaient expressément demandé l’an passé à l’Etat de ne pas vendre ses 10,1% à Casil Europe. 

Et c’est parce-que le consortium chinois n’était pas parvenu à racheter la participation de l’Etat pour devenir majoritaire qu’il vendrait aujourd’hui ses 49,9% dans l’aéroport.

Toujours selon la Dépêche du Midi, c’est la banque Lazard qui aurait été chargée de trouver un acquéreur pour la somme de 500 millions d’euros, alors que les Chinois avait acquis l’aéroport pour 308 millions, soit une plus-value de 192 millions d’euros à laquelle s’ajoutent les dividendes versés depuis.

CASIL EUROPE « ne commente pas »



Contacté par France 3, Casil Europe « ne commente pas » l’information. »Ce n’est pas la première fois que des groupes nous approchent pour nous faire des propositions. On ne peut pas leur interdire », se contente-t-on d’affirmer.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 

escroquerie verte organisée : j’ai reçu des menaces

L’image contient peut-être : ciel, nuage, plein air et nature

Nathalie Esperluète

Encore un truc à lire jusqu’au bout !

Témoignage d’une agricultrice bio
Eoliennes : une escroquerie verte organisée
J’ai 35 ans et je suis agricultrice bio en Auvergne. Il y a deux ans, j’ai été contactée par une entreprise privée qui avait pour projet d’installer un parc d’éoliennes dans ma commune. Je les ai reçus avec joie ! J’avais hâte de participer à un projet écologiste et d’apporter mon grain de sel à la fin du nucléaire.
Première surprise : je m’attendais à rencontrer un représentant de l’Etat, ou de la préfecture pour ce genre de projet (l’énergie est, il me semble, le bien de tous et nous sommes tous concernés). En fait, il n’en était rien : c’était bien une entreprise privée financée par des fonds de pension étrangers qui était chargée du projet. 


Un peu bizarre, mais, après m’être renseignée, je me suis aperçue que tous les projets étaient tenus par des boîtes privées qui prospectent un peu partout en France pour chercher des terrains où placer des éoliennes.






Je pensais donc que cette société voulait m’acheter un bout de terrain, un peu comme un promoteur immobilier «du vert».
Deuxième surprise : la société envisageait effectivement d’implanter une éolienne chez moi, mais elle ne voulait «surtout pas» me déposséder de mes terres. Elle voulait seulement louer le terrain. Et cela, pour une somme absolument mirobolante : pour moi qui ai des revenus de 1500 euros par mois, on me proposait un loyer de 30 000 euros par an pour deux éoliennes implantées. Pendant 20 ans… 30 000 qui tombent tous les ans et je participe à l’écologie nationale. Un rêve.





La société a insisté pour que je signe « rapidement », car d’autres agriculteurs pouvaient être aussi intéressés. A 30 000 par an, je n’en doutais pas une seconde.
Mais… je suis auvergnate et, par nature, méfiante. J’en ai discuté avec… ma grand-mère. Elle a hoché la tête et elle m’a dit : « ils veulent payer 75 fois le prix de la terre sans la posséder ? ici ? Là où nos terres ne valent pas grand-chose ? … Il y a un loup quelque part. »
Alors j’ai cherché le loup. Et je l’ai trouvé en demandant un nouveau rendez-vous avec la société. Je leur ai demandé un contrat du bail. Et j’ai lu toutes les petites lignes.


Et voici la question que je leur ai posée : au bout de 20 ans, que se passe-t-il ?






Pas de réponse. Ou plutôt une réponse trèèèès floue : on ne sera plus là, car on revend nos implantations à des entreprises étrangères (chinoises notamment). Mais la loi nous demande de prévoir le démantèlement de l’éolienne. Nous provisionnons 50 000 euros.
Parce qu’au bout de 20 ans, une éolienne, elle est en fin de course.
OK. J’ai donc fait venir plusieurs entreprises spécialisées. Pour une éolienne de 200 mètres de haut, le coût minimum est de 450 000 euros par éolienne. A la charge du propriétaire du terrain.


Et s’il ne peut pas payer ? Comme il s’agit d’une éolienne industrielle, l’Etat se retourne contre le propriétaire, puis contre la commune.
Je fais un rapide calcul : le projet d’ensemble comprend 7 éoliennes et ma commune 200 habitants.


450 000 x 7 = 3 millions 150 000 de dette.
J’ai la tête qui tourne… j’ai le vertige face à une telle dette.
Ça, c’était ma première découverte. Depuis, je suis allée de surprise en surprise.
Tout d’abord, je me suis demandé pourquoi cette société voulait implanter des éoliennes dans un endroit où il y a si peu de vent.
Réponses : en effet, il n’y a pas assez de vent. Qu’à cela ne tienne, nous allons construire des éoliennes beaucoup plus hautes. 200 mètres de haut. La taille de la tour Montparnasse.






Fort bien. Pour des éoliennes qui ne tourneront que 25 % du temps. Pas très rentable…Alors, comment se fait-il que des fonds de pension s’intéressent tant à l’éolien en France ?


Tout simple ! En France, une loi exige que l’énergie verte des éoliennes soit achetée en priorité deux fois le prix des autres énergies ( l’hydraulique, qui est pourtant totalement vert, n’a pas ce privilège ! )
Donc, c’est intéressant pour les investisseurs étrangers, sans doute en pleine complicité avec le gouvernement… car… qui paye cette différence ?
NOUS ! Sur votre facture EDF, il y a une petite ligne qui indique que nous « participons au développement de l’énergie verte »… En fait, nous finançons des actionnaires étrangers.


Ah oui ! Je ne vous ai pas tout dit ! Cette énergie est essentiellement destinée à être exportée. Donc pas du tout destinée à faire fermer les centrales nucléaires.


Ça, les actionnaires s’en fichent totalement. Moi pas. Je me suis livrée à un nouveau petit calcul : le développement de l’éolien en France va coûter 75 milliards d’Euros financés par nous-mêmes pour détruire nos paysages, notre tourisme, la valeur de nos biens immobiliers et nos parcelles cultivables (qui ne le sont plus quand on dépose 1500 tonnes de béton dans le sol pour y placer la tour Montparnasse).
Avec cet argent, l’État pourrait redistribuer à chaque Français une part pour isoler dignement son logement. Nous pourrions ainsi fermer 18 réacteurs nucléaires. Mais ça, ça ne rapporterait rien aux actionnaires.


Pour finir, je tiens à préciser que je ne signe pas ce texte car j’ai reçu des menaces :


– d’agriculteurs, qui souhaitent « rafler les 30 000 euros par an sans réfléchir »
– des sociétés de l’éolien qui, plus subtiles, me proposent des « compensations » contre mon silence.

Faites circuler, et réfléchissez. Sous couvert de « vert », on nous prend pour des jambons.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

Les verts ont bloqué un amendement appelant à l’interdiction du glyphosate,

Les verts renoncent à l’interdiction du glyphosate



Conférence de presse de la commission PEST sur la procédure d’autorisation des pesticides. De gauche à droite, le co-apporteur du PPE, Norbert Lins, le président de la commission, Eric Andrieu (S&D) et le corapporteur des verts, Bart Staes. [CUGNOT/EP]

Les verts ont bloqué un amendement appelant à l’interdiction du glyphosate, en échange de l’adoption du rapport sur la réforme de l’autorisation des pesticides par le Parti populaire européen.

Le 16 janvier, le Parlement européen a adopté une liste de recommandations pour la réforme des procédures d’autorisation des pesticides. Ces recommandations faisaient partie du rapport final d’une commission spéciale mise en place l’année dernière pour réévaluer les processus d’autorisation des pesticides dans l’UE, suite à la controverse entourant le glyphosate.

Une très grande majorité d’eurodéputés ont soutenu le rapport non contraignant, rédigé par Norbert Lins (PPE, centre droit) et Bart Staes (Verts). Ils ont été 526 à l’approuver, 66 à le désavouer et 72 abstentions.



Seuls quatre des 152 amendements proposés ont été retenus, suite à un accord politique entre les deux corapporteurs et leurs partis. Cette entente a permis d’évacuer les amendements formulés par les conservateurs du CRE et le groupe de gauche GUE/NGL.

Ce dernier avait notamment introduit une proposition d’amendement appelant à une interdiction immédiate de la production, vente et utilisation du glyphosate et de tous produits phytosanitaires contenants du glyphosate dans l’UE ».

Lors d’une conférence de presse après le vote, Bart Staes a confirmé que son groupe ne s’était pas exprimé sur l’interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes.

« Nous voudrions interdire ces produits, mais nous nous sommes abstenus, en premier lieu parce qu’il y avait eu un accord entre le PPE et les Verts qui stipulait que nous ne soutiendrions pas les propositions du GUE et que le PPE ne soutiendrait pas les propositions du CRE », a-t-il précisé.

L’objectif principal de la manœuvre était d’assurer l’adoption du rapport rédigé par la commission PEST. En outre, l’interdiction ou non du glyphosate dépassait le mandat de la commission et n’avait aucune chance de se concrétiser, souligne l’élu.

Les eurodéputés veulent plus de transparence dans l’autorisation des pesticides

Les pesticides utilisés dans l’Union européenne doivent faire l’objet de procédures d’autorisation plus transparentes, ont demandé mercredi les députés européens.

PEST et glyphosate

Si la commission PEST a été créée suite aux débats houleux sur le glyphosate, son mandat était d’analyser le processus actuel d’évaluation des pesticides en général.

En dehors des considérations générales, la seule mention du glyphosate dans le texte est un appel générique pour que le mécanisme de conseil scientifique lance une révision systématique de toutes les études disponibles sur la cancérogénicité de la substance active.



N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 Fuites radioactives EDF : des conséquences désastreuses sur la santé des riverains, ainsi que sur l’environnement.

Ardèche – Fuites radioactives de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse : EDF multiplie l’opacité d’incidents récents



Ardèche – Fuites radioactives de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse : EDF multiplie l’opacité d’incidents récents

Sept mois après la pollution radioactive des eaux souterraines du site nucléaire de Cruas en Ardèche, la cause de la fuite n’est pas identifiée. Des experts indépendants dénoncent le « manque criant de transparence » d’EDF.

C’est l’atome de tritium de trop qui a fait déborder le vase. Le 10 décembre, la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité), spécialisée dans la surveillance de l’activité nucléaire en France, a claqué la porte de la Commission locale d’information (CLI) de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, en Ardèche. La raison ? Une série d’incidents à Cruas. Et notamment des fuites radioactives détectées le 15 mai dans la nappe phréatique, située juste en dessous des quatre réacteurs de 900 mégawatts(MW).

Cette importante réserve d’eau relie directement, via un réseau de galeries souterraines, le Rhône. Des équipes d’EDF, l’opérateur de la centrale, y avaient alors relevé des taux anormaux de tritium, la forme radioactive de l’hydrogène, extrêmement nocive pour la santé. Trois mois plus tard, une autre fuite, d’hydrocarbures celle-là, est elle aussi repérée dans la même nappe.

Des incidents qui malheureusement font écho à de nombreux autres, pour lesquels EDF a déjà été condamné par la justice. Plusieurs procès sont également en cours après des plaintes déposées, entre autres, par la Criirad. Créé en 1986 après la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine, ce laboratoire dénonce un « manque criant » de transparence. « Les réunions au sein de la CLI sont une mascarade. », s’insurge Sylviane Poulenard, l’administratrice de la Criirad. « C’est plus de la communication que de l’information. » Les derniers incidents pourraient pourtant avoir des conséquences désastreuses sur la santé des riverains, ainsi que sur l’environnement.

 Centrale-nucléaire-de-Cruas-MAP

 L’eau qui alimente la cantine des salariés contaminée



« Les résultats font mention de concentrations vingt fois supérieures à la normale ! », s’emporte Roland Desbordes, physicien de formation, président de la Criirad de 1997 à 2017. « Soit 190 becquerels (NDLR : l’unité de radioactivité) par litre, au lieu des 10 habituellement constatés. » Pire, l’association s’offusque que la contamination ait touché l’eau qui alimente la cantine des salariés et des sous-traitantsalors que, rappelle-t-elle, le circuit d’eau destinée à la consommation doit être indépendant.

« Cela explique pourquoi EDF a traîné des pieds avant d’informer l’Autorité de sûreté nucléaire (NDLR : l’ASN, le gendarme du secteur) du problème, dénonce encore l’ancien président de la Criirad. Nous-même, comme l’ensemble des habitants des environs de la centrale, nous avons été informés par la presse locale. Un comble ! ».

Centrale nucléaire EDF de Cruas-Meysse

Centrale nucléaire EDF de Cruas-Meysse

 « Sans conséquence », selon la direction d’EDF



EDF a averti le 22 mai – soit une semaine après que la fuite a été repérée – l’ASN qui a fait une première inspection le 30 mai. Au siège de l’électricien à Paris, on tente de minimiser. « La légère augmentation de la présence de tritium dans les eaux souterraines de la centrale est sans conséquence environnementale, ni sanitaire, explique la direction. Les mesures relevées sont très largement inférieures au seuil de potabilité défini par l’Organisation mondiale de la santé, qui est de 7 800 becquerels par litre. »

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

Des PV Annulés par Milliers, voici l’astuce

Maître DUFOUR vous dévoile l’astuce





Plein Phare : Radars nouvelle génération : tolérance zéro ?

Plein Phare sur la nouvelle génération de radars qui débarquent sur nos routes. A la fin de cette année la France en compteraprès de 5.000 avec notamment la privatisationde voitures-radars.


N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 

Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018