ils produisent leur propre gaz

Autonomie énergétique : ils produisent leur propre gaz à la maison

Pratique courante en Chine, au Brésil ou en Inde, la méthanisation des déchets végétaux, afin de produire son gaz domestique, fait ses débuts en France.

Par Alice Pouyat I Publié le 11 Mars 2019

L'association Picoujoule met au point un biodigesteur qui produit du gaz à partir des déchets organiques et milite pour le développement de la méthanisation domestique. (Crédit Picoujoule/ Low-Tech Lab)

L’association Picoujoule met au point un biodigesteur qui produit du gaz à partir des déchets organiques et milite pour le développement de la méthanisation domestique. (Crédit Picoujoule/ Low-Tech Lab)Au menu, ce midi, dans un jardin toulousain : penne aux champignons. Un repas banal si ces pâtes n’étaient cuites… au gaz maison, fabriqué sur place, en circuit court… à partir de déchets organiques. Les cuisiniers du jour sont les membres de Picojoule, une association qui promeut la production de gaz domestique et met au point un méthanisateur destiné aux particuliers. 

Économique et écologique, la microméthanisation est courante dans les pays dits émergents : chaque jour, par exemple, des millions de Chinois cuisinent avec du biogaz fait maison. En France, la méthanisation se développe au niveau industriel mais quelques citoyens en quête d’autonomie énergétique brûlent d’envie de jouer, eux aussi, les apprentis gaziers. Demain, nos maisons seront-elles de petites usines à gaz ?

LA MÉTHANISATION : « UN PEU COMME L’ESTOMAC D’UNE VACHE »

Pour initier les bricoleurs à la méthanisation, Picojoule organise chaque trimestre des formations « Viens jouer avec le feu ». Une démarche qui a retenu l’attention du Low-tech Lab : ce mouvement citoyen repère les innovations technologiques simples et durables dans le monde entier en cherchant à les rendre accessibles au plus grand nombre. De passage à Toulouse, le Low-tech Lab a réalisé avec Picoujoule une vidéo pédagogique et un tutoriel en ligne expliquant le fonctionnement de cette low-tech.

« Un méthanisateur, c’est un peu comme l’appareil digestif d’une vache », résume Pierre Delrez, 38 ans, de Picojoule. Premièrement, il faut nourrir la bête : tous les déchets biodégradables, restes alimentaires ou tonte de pelouse, peuvent être jetés dans le « biodigesteur », un gros bidon en plastique. Là, des bactéries, récupérées par exemple dans du fumier de vache ou de cheval, vont dégrader doucement ces déchets. Et les transformer, d’un côté en gaz (précisément en méthane et en CO2), de l’autre en « digestat », un super fertilisant. Le Low-tech Lab calcule que le prototype, en l’état, permet de cuisiner trois fois une demi-heure par semaine. Sûrement davantage à l’avenir, sur un modèle plus gros.

VALORISER LES DÉCHETS

Car pour l’instant ce méthanisateur reste expérimental.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

en toute discrétion !

La France importe du gaz de schiste américain… en toute discrétion !

Alors que l’exploitation du gaz de schiste est interdite en France, les entreprises énergétiques françaises importent du gaz naturel liquéfié en provenance des États-Unis.Rédigé par Paul Malo, le 12 Mar 2019, à 10 h 20 min

La France importe du gaz de schiste américain... en toute discrétion !

PrécédentSuivant

Partagez sur Facebook !Partagez sur Twitter !Envoyez à un ami !

Discrètement mais sûrement, les entreprises énergétiques françaises importent du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) en provenance des États-Unis. Mais pas n’importe GNL : on parle ici de celui extrait par fracturation hydraulique, autrement dit le gaz de schiste.

Importation de gaz de schiste, un secret commercial invoqué

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Alors que la France a interdit l’exploitation du  gaz de schiste sur son territoire, les pros de l’énergie de l’Hexagone semblent en importer (massivement ?) depuis les États-Unis.

Navire de transport de GNL © donvictoria

En effet, les chiffres d’exportation rendus publics par l’US Energy Information Administration le confirment : les importations de gaz de schiste américain vers la France ont effectivement commencé, en toute discrétion à l’automne 2018(1).

Du gaz de schiste américain dans nos chaudières ?

Elengy, filiale d’Engie gérant les terminaux méthaniers de Montoir-de-Bretagne et Fos-sur-Mer, confirme que le gaz naturel américain est importé en Europe depuis 2017, et directement en France depuis fin 2018.

Un navire méthanier devait même accoster la nuit  dernière à Montoir-de-Bretagne en provenance d’un terminal d’exploitation américain d’après le site Observatoire des multinationales(2).

Mais qui sont exactement les importateurs de ce gaz de schiste ? Mystère et secret commercial… Nul ne souhaite répondre.

Des accords commerciaux signés pendant la COP 21

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

L’électricité produite est beaucoup trop chère

Une “route solaire” en test à Châlons-en-Champagne

Ces dalles photovoltaïques ont été posées rue Thiers, en plein centre de Châlons. / © Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
Ces dalles photovoltaïques ont été posées rue Thiers, en plein centre de Châlons. / © Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne

Le centre-ville de Châlons-en-Champagne expérimente une nouvelle source énergétique : la route solaire. Sous la chaussée, des panneaux photovoltaïques créent de l’électricité.

Par IG avec Vincent TholletPublié le 04/01/2019 à 12:41 Mis à jour le 04/01/2019 à 12:49Rouler sur des panneaux photovoltaïques, c’est une idée un peu folle qui se développe peu à peu en France. On compte une trentaine de « routes solaires », dont une à Châlons-en-Champagne. Dans le centre de la ville marnaise, une portion de la rue Thiers de 18 mètres de long a été recouverte de dalles photovoltaïques, dissimulées sous une couche de résine. La lumière passe et génère de l’électricité. Cette route innovante est testée depuis le mois de juin.

« En juillet, l’énergie produite était de l’ordre de 300 kW/h, soit l’équivalent de 3.000 téléphones portables qui sont rechargés intégralement », explique Christophe Guillemot, adjoint au maire (DVD) chargé de la voirie. Il faut aujourd’hui être innovant et trouver des solutions pour produire l’électricité de demain. Notre responsabilité de ville, c’est de contribuer à regarder le champ des possibles. » Entre mi-juin et début octobre, plus de 1000 kW/h ont été produits sur cette route solaire.

Une innovation française

Profiter de l’espace routier pour produire de l’énergie, c’est l’idée du géant français des travaux publics, Colas, filiale du groupe Bouygues, avec son projet baptisé Wattway.

En Normandie, à Tourouvre-au-Perche (61), un kilomètre de voies est testé depuis deux ans. Mais l’électricité produite est beaucoup trop chère, car le coût d’installation est élevé et l’énergie engendrée moins importante que prévue.

Le groupe Colas cherche désormais à développer les routes solaires sur de plus petites portions pour répondre aux besoins locaux d’énergie. « Si le raccordement électrique est complexe, ce système peut avoir un intérêt et coûter moins cher, car il y aura moins de travaux à faire », explique Etienne Gaudin, directeur développement mobilité chez Colas.

A Châlons, cette expérimentation, à plus petite échelle, coûte 150.000 euros, financés en quasi-totalité par l’Etat.  L’électricité est injectée directement dans le réseau. Un banc équipé de prise USB sera bientôt posé afin de permettre aux passants de recharger leur téléphone.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

Ce camping car fonctionne sans carburant

Ce camping car à énergie solaire fonctionne sans carburant ni station de recharge

Ce camping car à énergie solaire fonctionne sans carburant ni station de recharge

Si vous souffrez actuellement d’une folle envie de voyager, vous apprécierez certainement ce nouveau motorisé dévoilé par la société de VR Dethleffs . Avec un design élégant et des panneaux solaires de la tête aux pieds, le véhicule a été conçu pour la route. Il est particulièrement adapté à ceux qui cherchent à se déconnecter pendant un certain temps, car il fonctionne sans carburant ni station de recharge. Car le camping car est alimenté par énergie solaire et il peut stocker l’énergie du soleil dans une batterie, il permet aux campeurs de prospérer dans la nature sans nuire à l’environnement.

New Atlas rapporte que le camping-car est construit sur des châssis Dethleffs Iveco Daily Electric. L’Iveco Daily est quant à lui alimenté par une variété d’options de batterie. La plus grande batterie confère au VR une portée allant jusqu’à 280 kilomètres. Avec le poids supplémentaire du campeur, le concept e.home chute à un peu plus de 160 kilomètres.

Crédit: Dethleffs

En réalité, cette courte distance de conduite n’a pas d’importance, puisque l’e-home est recouvert de panneaux solaires à film mince à l’extérieur. Il peut produire jusqu’à 3 000 watts d’électricité pour alimenter la batterie au sodium-chlorure de sodium de 228 Ah. Bien que les chiffres spécifiques ne soient pas donnés, la société affirme que la batterie est bonne pour environ 1 500 charges, soit environ 250 000 km .

Un système de chauffage qui utilise des matériaux à changement de phase pour absorber la chaleur lorsque la température extérieure dépasse les 79 degrés F est un autre élément applaudissable. La chaleur est libérée dans la cabine lorsque la température baisse la nuit. Pour que les propriétaires decamping car à énergie solairece restent au chaud, des panneaux chauffants à infrarouge ont été installés dans le sol, les murs et les meubles.

Crédit: Dethleffs

Les technologies d’aide à la conduite intégrées incluent l’application CampConnect et le système de surveillance du véhicule avant basé sur Mobileye. L’e.home dispose également de deux technologies basées sur des feuilles: l’une est intégrée dans les fenêtres pour assombrir les fenêtres pour le sommeil ou la vie privée, et une seconde dans l’éclairage pour créer une surface en miroir lorsque les lumières sont éteintes. Un système d’étoiles produit un ciel étoilé au plafond au-dessus du lit en alcôve.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

L’aberration électrique

QUAND L’ÉLECTRIQUE AUGMENTE LES REJETS DE CO2


Centrales à charbon

En Chine, la politique très volontariste en faveur des véhicules électriques conduit à une augmentation des émissions de CO2 qui préoccupe particulièrement les autorités…

Pour lutter contre la pollution asphyxiant ses villes, la Chine mise beaucoup sur la voiture électrique : en septembre 2017, elle a fixé d’impressionnants quotas aux fabricants, sommés de vendre 10 % de véhicules hybrides ou électriques dès 2019, puis 12 % l’année suivante, et d’atteindre le seuil de 20 % de véhicules neufs électrifiés en 2025. Si certains analystes jugent l’objectif irréaliste, l’ambition révèle une dynamique forte dans le premier marché automobile du monde.

Thunder Power, le Tesla Chinois

Mais à défaut d’être correctement employé, le levier électrique se  révèle contre-productif.

Une étude publiée en avril 2018 dans la revue Nature Energy démontrait que le parc de voitures électriques étaient majoritairement rechargées pendant les heures « pleines », sur les bornes publiques, sur le lieu de travail, sur les plate-formes routières… donc en plein pic de consommation. Et de surcroît, en mode « charge rapide » qui exige de délivrer sur une période très courte une puissance importante.

La surconsommation électriques engendrée par la charge des véhicules électrique en pleine journée engendre un surplus d’activité des centrales à charbon et qui dit surplus d’activité des centrales à charbon dit d’autant plus de gaz à effet de serre.

En d’autres termes, électrifier les transports ne sert à rien si la production primaire d’énergie qui les alimente continue d’avoir recours aux énergies fossiles.

Trafic en Chine

Mais les voitures électriques n’ont pas besoin d’énergie uniquement lors de leur recharge. L’énergie nécessaire à leur fabrication est également importante. Du fait des nombreux métaux rares nécessaires à la fabrication de sa batterie, qu’il faut extraire du sol, acheminer, transformer, une voiture électrique nécessiterait 3 à 4 fois plus d’énergie qu’une voiture à essence pour être fabriquée, avance Guillaume Pitron, journaliste auteur du livre-enquête La guerre des métaux rares . « Durant leur cycle de vie, les voitures électriques peuvent générer les trois quarts des émissions d’une voiture carburant au pétrole »

Enfin, puisque l’on parle de la recharge … une voiture électrique n’émet ainsi que 25 % de CO2 de moins qu’un véhicule thermique en Pologne, pays où l’électricité dépend énormément du charbon, alors que l’on est à 80 % de moins en France, où la recharge est essentiellement fournit par les centrales nucléaires.

Mais alors, comment fait-on, si l’on nous parle de fermer des centrales nucléaires, alors qu’à chaque mauvaise saison, le spectre des coupures électriques se font jour … Nous sommes vraiment encore loin de la promesse de véhicules « zéro émission ».MOTS-CLEFS :CHINECO2NUCLÉAIRERECHARGE

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

ELLE SE TRANCHE LA MAIN POUR ARNAQUER LES ASSURANCES

ELLE SE COUPE LA MAIN POUR TOUCHER L’ARGENT DES ASSURANCES

Par AFP – Mis à jour le 11/03/2019 à 18:12Publié le 11/03/2019 à 18:12PartagerTweet

Le centre-ville de Ljubljana (illustration).

Le centre-ville de Ljubljana (illustration).[JURE MAKOVEC / AFP]

Un femme de 21 ans a été arrêtée en Slovénie pour s’être délibérément tranché la main afin de toucher plusieurs centaines de milliers d’euros de primes d’assurance, a annoncé lundi la police.

«Avec un complice, elle s’est délibérément amputée la main au niveau du poignet à l’aide d’une scie circulaire dans l’espoir de faire passer cela pour un accident», a précisé un porte-parole de la police de la capitale Ljubljana, Valter Zrinski. La main a pu être recousue à l’hôpital universitaire de Ljubljana.EN SAVOIR PLUS

Vous souhaitez connaître la valeur de votre bien ? 

Avec Bien’ici, réalisez en ligne et en moins de 5 minutes une estimation gratuite de la valeur de votre bien !BIENICI.COMPROPOSÉ PAR BIEN’ICI

Les enquêteurs ont toutefois tiqué en découvrant que la jeune femme avait tenté de faire jouer cinq contrats d’assurance qu’elle avait souscrits peu auparavant. Elle espérait toucher au total 380.000 euros d’indemnités, plus quelque 3.000 euros mensuels à vie au titre de son invalidité.

ILS RISQUENT LA PRISON

La vraie-fausse victime et son complice, un membre de sa famille âgé de 29 ans qui avait déjà été condamné pour fraudes, ont été incarcérés et devront s’expliquer devant un tribunal. Ils risquent huit ans de prison.

Un couple de complices plus âgés, également des membres de la famille de la jeune femme, a été placé sous contrôle judiciaire. Les faits, révélés lundi, se sont produits en début d’année dans la banlieue de Ljubljana, a précisé la police.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

des pluies arti­fi­cielles

La Corée du Sud va provoquer des pluies arti­fi­cielles pour faire tomber la pollu­tion

par  Nicolas Prouillac  | 10 mars 2019

Crédits : Craig Nagy

L’air est bien souvent irres­pi­rable à Séoul, la capi­tale de Corée du Sud. Pour remé­dier au problème tenace de la pollu­tion, AP rappor­tait le 6 mars que le président coréen Moon Jae-in a décidé d’adop­ter une mesure radi­cale : faire tomber des pluies arti­fi­cielles sur la ville, dans le cadre d’un projet commun avec la Chine, afin de faire litté­ra­le­ment chuter la pollu­tion du ciel. Une tech­nique au sujet de laquelle la commu­nauté scien­ti­fique est parta­gée.PUBLICITÉ

En théo­rie, l’en­se­men­ce­ment des nuages doit fonc­tion­ner : il s’agit d’ajou­ter certains produits chimiques aux nuages – de la neige carbo­nique, de l’io­dure d’argent et du chlo­rure de sodium – pour provoquer des pluies arti­fi­ciel­le­ment. Largués par avion, les aéro­sols engendrent la forma­tion de glace au sein des nuages afin que des gout­te­lettes commencent à tomber. La pluie ainsi obte­nue est censée agglo­mé­rer les parti­cules polluantes et les fait tomber au sol – sur la tête des passants.

En pratique, les scien­ti­fiques sont encore en train d’éva­luer l’ef­fi­ca­cité des précé­dents essais en Chine, lors des JO de Pékin, ainsi que les effets à long terme d’une telle pratique.

Si Séoul souhaite mener ce projet de concert avec la Chine, que le pays estime que son voisin n’est pas étran­ger à la récente montée de la pollu­tion de l’air en Corée du Sud. « Je doute que la Corée du Sud ait la preuve que son smog vient de Chine », a déclaré le porte-parole du minis­tère des Affaires étran­gères chinois Lu Kang, notant que le taux de parti­cules fines dans l’air est actuel­le­ment plus élevé à Séoul qu’à Pékin.

Source : Asso­cia­ted Press

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

nouvelle alternative à la suspension du permis de conduire

Sécurité routière : l’éthylotest antidémarrage, nouvelle alternative à la suspension du permis de conduire

 L'alcoolémie représentait 20,8% des délits routiers en 2017 / © Patrick Bernard / AFP
L’alcoolémie représentait 20,8% des délits routiers en 2017 / © Patrick Bernard / AFP

Après une expérimentation réussie dans sept départements français, dont le Finistère, les préfets pourront autoriser l’installation d’un éthylotest antidémarrage (EAD) en alternative au retrait du permis pour certains cas de conduite en état d’alcoolémie. La mesure permet le maintien dans l’emploi.

Par Marc-André MouchèrePublié le 12/03/2019 à 17:13 Mis à jour le 12/03/2019 à 17:23Le dispositif EAD, c’est un éthylotest couplé au circuit d’alimentation du véhicule dans lequel le conducteur doit souffler pour pouvoir démarrer. Il concerne les personnes interceptées avec une alcoolémie relevant du tribunal correctionnel (supérieure à 0,8 g/l de sang) et qui ne sont pas en état de récidive alcoolique.

Un an d’expérimentation

Testé dans le Finistère depuis décembre 2017 et dans six autres départements (Drôme, La Réunion, Loiret, Manche, Nord et Vendée), le dispositif « est responsabilisant et exemplaire, ce qui lui confère son efficacité, amplement démontrée à l’étranger« , souligne la Prévention Routière.


Garder son activité professionnelle

 Au lieu de voir son permis suspendu, le contrevenant pourra être autorisé, par décision préfectorale, à continuer à conduire des véhicules équipés d’EAD, que ce soit le sien ou un autre véhicule et en particulier un véhicule d’entreprise. L’installation sera à la charge du contrevenant pour un coût d’achat d’environ 1.300 euros ou pour une location de 100 euros par mois.

Cette alternative à une suspension de permis, vise notamment à permettre au contrevenant de garder son activité professionnelle, en conservant le droit de conduire – sous conditions détaillées par le jugement – pour se rendre à son travail ou pour l’exercer.

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.frCE directeur de bibliothéque très sensible à l'#environnement économise 1 Plein sur 5 avec le Kit @Hybride4all.com, et a nettement réduit ses rejets de fumées noires, alors si vous souhaitez vous aussi rouler à l'eau, contactez eco-leau Moteur EauPOUR COMMANDER ET PASSER À L'HYBRIDE A EAU : http://moteur.bzh/Plus d'info sur eco-leau.com

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018
PUBLICITÉ

vendons les VE, on verra plus tard.

RECYCLAGE DES BATTERIES : VERS UN DÉSASTRE ENVIRONNEMENTAL ?


Recyclage en Chine

Contrairement à ce qu’affirme le lobby du tout électrique, le recyclage des batteries est quasi-inexistant à l’heure actuelle. Et la ruée que l’on est en train de nous imposer vers les motorisations électriques ou hybrides pourrait se révéler être un véritable désastre environnemental demain.

LA PRESSION SUR LE LITHIUM

La fabrication de la batterie d’une voiture électrique (ou hybride) exige beaucoup de ressources énergétiques : Métaux, plastiques, circuits électroniques, mais aussi (surtout) terres rares. Le lithium qui compose les batteries est difficile à extraire et sa production pèse fortement sur l’environnement. Le concept de l’énergie propre est bien une mystification.
Le lithium, en principe, n’est pas la seule technologie pour les batteries mais, de facto, tous les véhicules actuels et à venir pour au moins les 5 prochaines années sont basés sur des batteries utilisant cette technologie Li-ION avec Cobalt. Nous sommes donc bien forcés de nous poser la question de son cycle de vie. D’autres techniques de batteries existent théoriquement (sodium, zinc) mais à ce jour, elle ne sont pas industrialisées et sont encore à l’état expérimental. Mais surtout, quelles que soit la technologie utilisée, sodium, zinc, cobalt, plomb ou lithium, la multiplication de la demande va générer une demande nouvelle sur la ressource, avec les impacts énergétiques et environnementaux induits pour l’extraction de ces nouvelles terres qui seront considérables.

LE RECYCLAGE DU LITHIUM

Actuellement en Europe seulement 5% des batteries lithium sont recyclées. Evidemment, compte-tenu de la demande, une véritable filière de recyclage devrait émerger, mais sans forcément régler tous les problèmes. En premier lieu parce qu’il n’y a pas une batterie semblable à une autre, en fonction des constructeurs. Donc pas de processus standardisé et économique pour recycler ces batteries. Théoriquement le recyclage d’une batterie Lithium est possible à 85 – 90%, en pratique il n’est possible d’arriver de façon industrielle qu’à 50 – 80%. Ca pose une question majeure : que fait-on des 20-50% restants.
Ca, le lobby du tout électrique n’en parle pas… vendons les VE, on verra plus tard.3

Les batteries

LE COÛT DU RECYCLAGE

Le lithium est particulièrement difficile à recycler sous une forme permettant sa réutilisation. Il faut ajouter des processus de purification du matériau. Et puis surtout, le recyclage demande beaucoup d’énergie et de ressources. Et plus on souhaite aller loin dans le pourcentage de recyclage et de purification du lithium, plus le coût est exponentiel. Le recyclage des batteries, c’est un peu le serpent qui se mord la queue : pour que la filière de recyclage des batteries se développe, il faut la financer. Et ce serait mieux qu’elle soit rentable. Mais ce recyclage coûte cher et il faudra bien que quelqu’un paye. Et ça, personne n’a envie de le faire. Le risque de ne pas recycler est donc réel : comme pour le diesel, il faudra donc peut-être attendre que les impacts environnementaux des batteries non-recyclées commencent à coûter trop cher à la collectivité pour que celle-ci se décide à financer une filière. Mais à l’arrivée, que le financement du recyclage soit public ou privé, c’est l’individu lambda qui supportera ce coût.
Ca, le lobby du tout électrique n’en parle pas… vendons les VE, on verra plus tard.

LE FANTASME DU STOCKAGE

Le lobby du tout électrique évoque la réutilisation des batteries des VE mises au rebus pour « stocker de l’énergie » et leur donner une seconde vie. Sur le papier c’est séduisant. Dans la pratique, déjà, ça ne fait que repousser le problème de quelques années, car les batteries auront bien un jour une fin de vie. Mais surtout ces projets de « Smart Grid » sont un mythe pur et simple tant les obstacles techniques sont nombreux. Le premier obstacle c’est notre méconnaissance du comportement des batteries dans le temps. Nous n’avons aucun recul sur la détérioration réelle des batteries supportant des cycles de charges parfois rapides, parfois lents, parfois complets, parfois partiels, etc … Les estimations tablent sur 30% de perte de capacité mais cela pourrait être bien plus. Observons simplement que la batterie de nos smartphones est HS au bout de 3-4 ans. Ensuite, l’hétérogénéité des batteries, à des stades de dégradation différents, avec des composants différents, avec des caractéristiques techniques (capacités de charge, puissance, tension de service) différentes, avec des encombrements différents, … Et quel coût d’installation et d’exploitation à long terme pour un système de Smart Grid ? C’est l’inconnue totale…
Ca, le lobby du tout électrique n’en parle pas… vendons les VE, on verra plus tard.

Batterie BMW i3

ET SI ON CHANGE DE TECHNO ?

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018

Vidéo : course de Mario Kart à PARIS

Une immense course de Mario Kart bientôt à Paris

Vous rêvez de faire un Mario Kart en plein Paris ? D’ici quelques mois, ça sera possible. Après avoir fait le tour des États-Unis, la Mushroom Rallye Karting va s’inviter dans plusieurs villes européennes, dont Paris.

Mario Kart est sans contestation l’un des jeux les plus addictifs de tous les temps. Depuis sa création en 1992, les joueurs du monde entier sont de plus en plus nombreux et adorent s’organiser des courses folles à plusieurs.

Une immense course de Mario Kart bientôt à Paris. Crédits photo : Shutterstock / Jon Chica

L’évènement intitulé Mushroom Rallye Karting comptera 600 participants. Le nombre de places sera donc limité, et la vente se fera de la façon « premier inscrits, premiers servis ».

Les participants pourront participer à une immense course de karting en plein Paris, le tout déguisé en personnage de Mario, Luigi, Toad ou encore Yoshi, et dans un décor bordé de champignons rouges, de bananes et de plantes carnivores.

Pour le moment, la date et le lieu exacts n’ont pas encore été dévoilés. 

N’attendez plus, faites comme plus de 5000 de Nos Clients, Adoptez Un MOTEUR Eco-L’EAU

.

 
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]

Un moteur à eau ? pas tout à fait mais il fait économiser 20% de carburant https://Hybrideaeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Lundi 3 décembre 2018