La police roule avec sa voiture & elle paye les amendes

Son avocate a effectué toutes les démarches pour changer le nom qui apparaît sur la carte grise.

Par Q.VPublié le 21/10/2019 à 11:09 Mis à jour le 21/10/2019 à 15:14Depuis 2015, une Nordiste, vivant dans la métropole lilloise, est toujours propriétaire d’un véhicule dont se servent les policiers de la PJ de Versailles. Une situation ubuesque, qui lui a valu depuis 65 amendes et bon nombre de points perdus sur son permis.

L’affaire, révélée par Le Parisien et confirmée auprès de l’avocate de la jeune femme, démarre par une enquête pour trafic de stupéfiants. Son frère est soupçonné d’avoir fait profiter ses proches des recettes de son trafic. La jeune femme de 33 ans est jugée pour blanchiment, car la justice juge trouble l’origine des fonds ayant servi à acheter son Audi A3 Break.

L’Audi en question est confisquée dès le début de la procédure, et est depuis utilisée par les forces de l’ordre. La Nordiste reçoit alors des amendes pour excès de vitesse et stationnement illégal alors qu’elle n’est plus au volant.

Nelly Terrier@NellyTerrier

Kafka dans la vraie vie. Les policiers roulent avec la voiture de Salma qui a été saisie, elle paye leurs amendes et voit son permis retiré. Un récit de @PascaleEgre – via @Le_Parisien https://www.leparisien.fr/faits-divers/la-police-roule-avec-sa-voiture-elle-paye-les-amendes-20-10-2019-8176695.php …La police roule avec sa voiture, elle paye les amendesDepuis la confiscation de son Audi par un juge et sa remise à un service de police, une habitante du Nord reçoit contravention sur contravenleparisien.fr1710:21 AM – Oct 21, 2019Twitter Ads info and privacy22 people are talking about this

Une quinzaine de courriers envoyés

« J’ai alerté beaucoup de magistrats » s’agace Me Audrey Jankielewicz, son avocate, qui a adressé « une quinzaine de courriers à Versailles, Valenciennes, Douai… tous ceux qui ont eu le dossier en main« . Sans que rien ne change.

Même lorsque la Nordiste est condamnée, en 2018, à une peine avec sursis, et que la confiscation de son véhicule devient officielle, elle reste propriétaire de la voiture utilisée par les forces de l’ordre.

« La carte grise est toujours à son nom« , dénonce son avocate, pointant « une faute de l’État« , qu’elle envisage même d’assigner en justice.

Quant à sa cliente, « complètement désemparée« , a vu vendredi dernier 2000 euros saisi sur son salaire de vendeuse en prêt-à-porter. Elle a aussi perdu deux fois son permis à cause des pertes de points cumulées. « Il est hors de question qu’elle repasse son permis !« , s’indigne l’avocate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 21 =