Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales

Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales

LA NOUVELLE MOBILITE S’EXPLORE AVECEdité parLA REDACTION |  14/09/2020 10:38

Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales

Un récent décret redéfinit les conditions à remplir pour qu’une route puisse être classée comme « autoroute »… Et devenir payante ?

Route is the new autoroute. Votée fin 2019, la Loi d’orientation des mobilités élargissait la définition d’« autoroute » afin d’envisager notamment la concession de routes du réseau secondaire (les « nationales ») à des sociétés privées. Un décret – discrètement publié le 14 août dernier et déjà en application – venait préciser les critères que les portions de routes doivent à présent remplir pour pouvoir être reclassées comme « autoroutes » et être cessibles.

Il s’agit donc de courtes portions de route (une dizaine de kilomètres maximum) à « large gabarit » comme les 2 x 2 voies, avec glissière de protection centrale et ayant une connexion avec un réseau déjà concédé. En clair : des grosses intersections et bretelles d’accès à des autoroutes.

Pourquoi cette modification au code de la voirie ?  lire ici

LIRE AUSSI > roulez à l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 15 =