Particules de Freins, un nouveau scandale

Emissions de particules par les freins : un futur scandale sanitaire ?



Les systèmes de dépollution à l’échappement sont aujourd’hui suffisamment efficaces pour éliminer la majorité des particules à la source. Mais les moteurs ne sont pas seuls responsables : aujourd’hui, les particules viennent en majorité des plaquettes de freins, raison pour laquelle certains travaillent sur des filtres spécifiques.

Tallano Technologie Tamic

Le système d’aspiration développé par Tallano Technologie permet de réduire les émissions de particules liées à l’abrasion des plaquettes de 82 %.

TALLANO TECHNOLOGIE

Les rames de métro sont animées par des moteurs électriques, et pourtant ! La qualité de l’air dans les stations est loin d’y être satisfaisante, comme le prouvent les mesures d’Airparif. Selon l’organisme, la concentration en particules fines PM10 (dont le diamètre est inférieur à 10 µm) peut y atteindre de seuils très élevés : 60 μg/m³ en moyenne à Faidherbe, et près de 330 μg/m³ à Auber. C’est bien supérieur aux recommandations de l’OMS, de 20 µg/m3, valeur que l’on retrouve peu ou prou en surface. La cause n’est évidemment pas les moteurs Diesel, mais plutôt les systèmes de freinage et plus particulièrement l’abrasion des plaquettes. Un phénomène qui concerne également l’automobile



Le problème de ces particules concerne leurs dimensions. Ultrafines, elles peuvent pénétrer profondément dans l’organisme : leur taille est de l’ordre de 10 nm, soit environ l’équivalent d’un virus. Les filtres à particules, aujourd’hui quasiment obligatoires tant sur les moteurs Diesel qu’essence, ont permis de très nettement réduire ces dernières. Si bien que sur une voiture aux normes actuelles, ce sont les freins à disques qui émettent le plus : environ quatre fois plus que le moteur (20 mg/km contre 5 mg/km). Selon l’Agence Fédérale de l’Environnement en Allemagne, les gaz d’échappement sont à l’origine de 7.740 tonnes de PM10 chaque année (qui prennent donc en compte les modèles dépourvus de filtre à particules encore en circulation), à peine plus que les freins (7.340 tonnes de PM10 par an).

 




La réglementation pourrait vite prendre en compte les émissions de particules des freins

Les normes d’émissions Euro 6 à l’échappement ont donc permis de juguler assez efficacement les rejets de particules, qui ont été diminuées par cinq depuis 1990, toujours selon l’Agence Fédérale de l’Environnement en Allemagne. Si bien que la prochaine étape pourrait fort bien se concentrer sur les particules émises par les systèmes de freinage. Les normes Euro 7, encore en cours de discussion et applicables à l’horizon 2025, seront le moyen de fixer la limite.



Découvrez Le système Hybride4All Qui permet de Faire des Economies sur tout les Moteurs Thermiques, quel qu’il soit: essence , diesel, Bioéthanol.

Pollution de l’air, carburants, taxes, entretien, L’automobile coûte cher à l’environnement et aux Français. Conjuguez Economie & Ecologie…
Moteur$.Bzh eco-leau.com : l’injection de vapeur d’eau, via ECO L’Eau, permet de ralentir l’usure prématurée des pièces moteur & apporte un plus au niveau confort de conduite : plus de couple, moins de sonorité moteur etc…
Le système a été doublement médaillé du concours Léonard de VINCI 2013 de La Fédération Française des Inventeurs [🇫🇷 &
Concours des meilleures inventions françaises 🇫🇷]
Des entreprises, à l’image du groupe SUEZ, SCREG & COLAS, Les Ebénistes ALLOT etc… ont déjà adopté le kit Hybride4All En savoir Plus

 

Rouler à l'eau pour économiser du Carburant

un dispositif qui diminue la consommation de carburant grâce à l'injection de vapeur d'eau dans le moteur. Les ventes explosent. Plus d'info sur HTTPS://HybrideAeau.fr

Publiée par Moteur Eau sur Jeudi 6 décembre 2018

 

Faites tourner votre Moteur… à L’eau !

>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 1 =